La fille du square

Je tiens à remercier Diva romance pour cette lecture.

Titre: La fille du square
Auteure: 
Angela Behelle
Éditeur: Diva romance
Parution : 09/01/2019
Catégorie: 
romance contemporaine
Nombre de pages: 
288

Résumé 

Abigaëlle a vingt-six ans, une magnifique chevelure rousse, un passionnant métier de scénariste et… une cicatrice. Une fine ligne blanche le long de sa joue droite. Un souvenir de l’accident de voiture qui a transformé sa vie à jamais. Comment être une jeune femme à part entière, vive, enjouée, amoureuse, quand on porte sa souffrance sur son visage ? La beauté, c’est le quotidien d’Erwan. Ses journées consistent à photographier les plus belles femmes de Paris, et souvent du monde, pour les plus prestigieux magazines. Pourtant, cette jeune femme, assise seule sur son banc, le fascine. Est-ce la façon dont elle est plongée dans son travail ? Cette chevelure flamboyante qui dissimule toute une partie de son visage, comme pour accentuer son mystère ? Ou la vitesse à laquelle elle détourne les yeux quand elle surprend son regard sur elle ? Bien vite, elle l’obsède. Il doit la rencontrer et percer le secret de la fille du square…

Avis

La couverture et la quatrième de couverture m’avaient attirée et j’avais donc très envie de découvrir cette romance. Elle relate la rencontre puis l’histoire d’Abigaëlle et d’Erwan. La première est une auteure qui a perdu confiance en sa beauté à cause d’une cicatrice sur son visage qui a été causée par un grave accident. Le second est photographe, tout de suite tombé sous le charme de la jeune femme, quand il l’a aperçue pour la première fois dans un square.

Je ne sais pas comment vous parler de cette romance. Elle se lit vite et met en scène un couple « normal » qui évolue dans un environnement réaliste. La plume de l’auteure est fluide mais il m’a manqué un petit quelque chose pour arriver à atteindre mon petit cœur. La romance manquait de peps. Je n’y ai pas trouvé ce que je recherche dans ce genre de lectures: de la fantaisie, un peu de folie, de la passion et du drame ou de l’humour. Le récit était trop réaliste à mon goût. J’ai besoin qu’une romance me fasse rêver, tout en étant crédible. Abigaëlle et Erwan peuvent être des personnes que l’on peut soi-même croiser dans la rue ou dans notre quartier.

Le roman est toutefois porteur d’un beau message sur les apparences. Abigaëlle ne supporte pas la cicatrice qu’elle a sur le visage et c’est grâce au regard qu’Erwan porte sur elle que le sien va évoluer. C’est beau d’inciter son lecteur à ne pas se cacher parce qu’il n’aime pas son apparence, d’oser aller au-delà de cette crainte du regard de l’autre. Comme Erwan est capable de voir la beauté partout où elle se trouve, notre regard sur le monde ne dépend que de nous. On peut choisir de voir la beauté en toute chose et personnes qui nous entourent.

Une romance trop réaliste pour moi qui n’a pas réussi à me séduire. Je souligne toutefois, l’importance des messages qui émanent de cette lecture sur le pardon, la tolérance, l’acceptation de soi et l’importance de l’amour. 

Djihane S.

Publicités

3 réflexions sur “La fille du square

  1. Pingback: Bilan lectures mars 2019 | Les instants volés à la vie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s