Iskari, tome 1 : Asha, tueuse de dragons

Je tiens à remercier les Editions Gallimard pour cette lecture.

Titre: Iskari, tome 1 : Asha, tueuse de dragons
Auteure: 
Kristen Ciccarelli
Traductrice: Vanessa Rubio
Éditeur: Gallimard jeunesse
Catégorie: Fantasy young adult
Nombre de pages: 432
Parution: 18/04/2019

Résumé

Au royaume de Firgaard, les légendes sont interdites: elles sont dangereuses. Pourtant, le sort d’Asha, princesse solitaire, leur semble étroitement lié. Asha est une tueuse de dragons crainte par tout son peuple: elle est Iskari. Farouche, vulnérable, Asha trace sa route au cœur d’un univers dur et merveilleux. Intrigues politiques, suspense, passion, puissante mythologie et un soupçon d’humour: entre «Game of Thrones» et les contes des «Mille et Une Nuits», une saga de Fantasy aussi originale que captivante.

Avis

Asha est une tueuse de dragons. Fille du roi de son royaume, elle part en chasse chaque fois que son roi lui ordonne. L’isakari a même été défigurée par la plus ancienne et la plus puissante de ces créatures. Sous cette apparente indépendance, la jeune fille n’est pas libre, pour se faire pardonner une erreur passée, elle est promise à Jarek, le cruel commandant des armées.

Dès le début, on est plongé dans un monde de fantasy bien élaboré et qui se nourrit de ses propres mythes. Des histoires des temps anciens que le lecteur retrouve entre les chapitres de l’intrigue principale. J’ai trouvé cela très dépaysant et onirique. On est transporté dans un univers qui se rapproche beaucoup de celui des contes. Au fur et à mesure que l’on avance dans le récit, la toile d’agrainer se complexifie et j’ai beaucoup aimé les derniers chapitres de ce roman qui révèlent tout le potentiel de cette histoire.

Le tome 1 d’Iskari est une lecture assez spéciale. Il m’a fallu finir ma lecture pour savoir ce que j’en pensais vraiment. L’histoire était intéressante mais on se demande où Kristen Ciccarelli veut nous amener. Ce n’est pas forcement une mauvaise chose que le récit ne soit pas prévisible, cela dit, on peut, à des moments, un peu s’y perdre et regretter quelques longueurs. La première partie du livre est d’ailleurs assez introductive et le tout prend son temps pour se mettre en place.

Asha est une héroïne badass comme je les aime. Elle se sait prisonnière par les lois insaturées par son père, par le poids de ses responsabilités et surtout par son futur mariage avec un monstre qui ne veut que la posséder comme un vulgaire objet. Elle va tout de même à contre-courant de son destin. C’est un personnage féminin et féministe fort. Elle est même inspirante. Quand aux autres protagonistes qui gravitent autour d’elle, ils ne manquent pas d’intérêt car Kristen Ciccarelli a su les doter de plusieurs niveaux de profondeurs, ils pourront bien vous surprendre.

Un premier tome qui prend son temps pour démarrer mais que j’ai finalement beaucoup aimé découvrir. Une héroïne forte qui se bat contre son destin, des dragons aussi majestueux que dangereux, une histoire qui se complexifie au fil des pages et surtout un univers onirique avec des histoires de temps anciens.

Djihane S.

2 réflexions sur “Iskari, tome 1 : Asha, tueuse de dragons

  1. J’étais déjà tentée par le résumé, ton avis, quoique nuancé, me confirme cette envie. L’univers me plaît, de même que le fait que l’héroïne soit si forte et tant pis pour les longueurs xD
    Merci pour la découverte !

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s