La vie rêvée des chaussettes orphelines

Je tiens à remercier les Editions Charleston pour cette lecture.

Titre: La vie rêvée des chaussettes orphelines
Auteure: 
Marie Vareille
Éditeur: Editions Charleston
Parution : 12/06/2019
Catégorie: 
roman contemporain
Nombre de pages:
410

Résumé

En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?

Avis

Alice est une américaine qui s’installe à Paris. Elle voudrait repartir à zéro et oublier son passé. La jeune femme commence à trvailler dans une start-up dont le PDG veut créer une application qui permettraient de réunir les chaussettes orphelines. Entre ses TOC et ses crises d’angoisse, sera-t-il possible pour Alice de laisser derrière elle son histoire ?

Marie Vareille fait partie de les auteures préférées. Je ne suis jamais déçue par ses romans et elle arrive même à nous surprendre en écrivant dans un autre genre ou en nous proposant, comme ici, une histoire originale qui m’a tenue en haleine du début jusqu’à la fin. Ceci n’est pas une comédie romantique ou un roman jeunesse, l’auteure nous offre un ovni qui met en scène l’histoire de deux sœurs dont l’amour transcende tout. Un récit bouleversant, magnifique et autant triste que plein d’espoir. Un coup de cœur.

La personnalité d’Alice est comme les poupées russes: on la découvre progressivement et chaque couche enlevée permet de dévoiler toute la complexité de cette jeune femme. Le lecteur est loin de s’imaginer ce que Marie Vareille lui réserve et c’est cela qui fait la force et l’originalité de ce texte. Révélations et retournement de situations ont été à la hauteur de mes attentes. Il est même difficile de décrire l’intensité avec laquelle j’ai vécu cette lecture qui m’a pris aux tripes.

Je comparais la personnalité d’Alice aux poupées ruses mais c’est finalement tout le roman qui est ainsi. Entre présent et passé, l’histoire de ces deux sœurs est indescriptible. Au fur et à mesure que l’on découvre le passé et le présent d’Alice, Marie Vareille nous embraque dans une toile d’araignée narrative complexe, profonde et surtout pleine d’émotions. N’oublions pas le brin d’humour spécifique à l’auteure. Un roman original, une intrigue savamment orchestrée et une galerie de personnages hauts en couleurs. Un coup de cœur.

Djihane S.

3 réflexions sur “La vie rêvée des chaussettes orphelines

  1. Pingback: Marie Vareille – La vie rêvée des chaussettes orphelines | Sin City

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s