Whispering : Les voix du silence, tomes 5 et 6 (série terminée)

Titre: Whispering : Les voix du silence, tomes 5 et 6
Auteure:
 Yoko Fujitani
Traductrice: Claire Olivier
Éditeur: Akata
Nombre de pages:
178
Catégorie: 
Josei
Parution : 
10/04/2019 – 04/07/2019

Résumé du tome 1

Kôji est aujourd’hui un lycéen ordinaire. Mais lorsqu’il était enfant, il avait une capacité unique : celle d’entendre les pensées de tout ce qui l’entoure. Les objets, les plantes, les animaux… Mais aussi et surtout celles de ses proches. Très vite, ce don s’est en réalité révélé être une malédiction ostracisante. Ses parents eux-mêmes commençaient à craindre leur enfant, qui pouvait sans le vouloir connaître leurs pensées les plus intimes. À l’adolescence, Kôji a perdu ce pouvoir, et il réussit désormais tant bien que mal à s’intégrer au lycée. Mais un jour, il croise la route d’un petit garçon qui, comme lui autrefois, possède ce « don ». D’abord réticent et indifférent, voire effrayé, il va finalement se prendre de sympathie pour lui et décider de l’aider. Au même moment, un changement s’opère en lui…

Avis

Tome 1Tome 2, tome 3, tome 4

Whispering est une série de manga qui se termine en 6 tomes. Elle relate l’histoire de Kôji et de Daichi qui partagent un donc assez particulier. Ils peuvent entendre les pensées des êtres humains et des objets. C’est un récit sur l’amitié, les liens qu’on tisse et le passage à l’âge adulte.

J’ai beaucoup aimé les tomes 5 et 6 qui terminent en beauté cette série. Même si ma lecture a été assez inégale car je perdais parfois mon intérêt pour l’histoire quand ça partait dans tous les sens, comme dans le tome 4 qui m’a le plus déçue.

Le tome 5 était plus centré sur le personnage de Kôji qui décide enfin de parler de son don à ses parents. Il avait toujours eu une relation distante avec eux et se dévoiler à eux n’a pas été une chose facile. Ce protagoniste a été intéressant à suivre car dans cette suite, on arrivait enfin à nous approcher au plus près de son côté mélancolique et pas sûr de lui, tout le contraire de ce qu’il donne à voir. De plus, mettant de côté le don du jeune homme, l’histoire met en scène l’importance de la communication et de l’entraide. J’ai donc été contente que Yoko Fujitani approfondisse un peu plus le personnage de Kôji.

Le tome 6 est indéniablement mon préféré. Tous les personnages se réunissent et on sent qu’ils ont enfin pu accepter certaines choses, notamment de grandir. Que cela soit pour Kôji ou l’adorable petit Daichi, ils se rendent compte de l’importance des liens qu’ils tissent avec leurs amis ou ceux qu’ils consolident avec les membres de leur propre famille. Ce dernier opus a été très touchant et plein d’émotion. Ce qui nous confirme la tendresse et la douceur avec laquelle Yoko Fujitani traite du thème de l’amitié dans tous les sens du terme.

Des dessins tous doux, des personnages attachants et une histoire toute mignonne, Whispering est une jolie série sur l’amitié, la communication, l’amour qu’on partage et le passage à l’âge adulte.

Djihane S.

Publicités

6 réflexions sur “Whispering : Les voix du silence, tomes 5 et 6 (série terminée)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s