Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?

Je remercie Babelio et la collection &h pour cette lecture.

Titre: Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?
Auteure:
Avery Flynn
Éditeur: Harper Collins
Collection: &H
Catégorie: Romance contemporaine
Nombre de pages: 360
Parution: 02/10/2019

Résumé

Selon l’expression consacrée, Gina est ce qu’on appelle une « crevette » : chez elle, tout est bon… sauf la tête. Car, si la nature lui a offert un corps à faire fantasmer Cara Delevingne, son visage, lui, ne correspond pas vraiment aux normes habituelles de la beauté. Après une adolescence difficile, Gina s’est endurcie et a appris à assumer son physique. Enfin ça, c’est ce qu’elle croyait jusqu’à ce qu’un jeu l’oblige à embrasser Ford, un policier ultra-sexy et visiblement sous son charme, lors d’une fête de mariage. Aussitôt, les complexes reviennent en force, et elle se demande ce qu’un mec comme Ford peut bien trouver à une fille comme elle…

Avis

Gina, organisatrice de mariages, a toujours était moquée à cause son physique ou plus précisément son nez et de ses yeux globuleux. Son visage ne correspond pas aux canons de beauté habituels. Quand un policier sexy s’intéresse à elle, elle laisse ses complexes l’envahir.

J’ai beaucoup aimé lire cette romance sans prise de tête. Une lecture sympathique qui m’a permis de passer un bon moment. L’histoire est celle de la romance naissante entre Gina et Ford, sur fond d’enquête policière pas très présente et tant mieux. En effet, la famille de l’organisatrice de mariage est liée à des trafiques pas très nets. Le roman est supposé mettre en avant le body positive, seulement, j’ai trouvé dommage qu’il ne soit pas si présent que cela. L’héroïne n’a pas du tout confiance en elle quand il s’agit de croire qu’un tel spécimen masculin s’intéresse à elle. Elle n’arrête pas de se dévaloriser et j’ai trouvé cela dommage. Ford la voit, au contraire, comme étant magnifique.

D’un côté, je trouvais dommage qu’elle ne croit pas que Ford s’intéresse vraiment à elle et qu’elle se considère elle-même comme étant laide. Mais d’un autre côté, je comprends que Gina puisse avoir des complexes à cause de toutes les déceptions qu’elle a eu dans sa vie. De plus, les normes sociales ont la vie dure. Pour moi, sa méfiance était plutôt plausible, même si elle m’agaçait parfois. Gina reste tout de même une héroïne attachante qui ne se laisse pas faire et m’a touchée. Avec le sexy Ford, ils formaient un joli duo qui nous offre des scènes pleines de peps et d’humour.

Qu’est-ce qu’elle a ma gueule? Est une romance bien sympathique, drôle et attendrissante. J’ai passé un très bon moment en compagnie de deux héros adorables et bien assortis malgré le fait que l’héroïne ne corresponde pas aux canons de beauté conventionnels. Ajoutons à cela un humour désopilant.

Djihane S.

8 réflexions sur “Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?

  1. Je suis totalement passé à côté de ce roman 😦
    Je n’ai pas retrouvé le concept body positive dans cette histoire. Je suis ravie qu’elle t’ait plu et qu’elle trouve son public 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s