La saga Waterfire, tome 1 : Deep blue

Je tiens à remercier les Editions Hachette pour cette lecture.

Titre: La saga Waterfire, tome 1 : Deep blue
Auteur: Jennifer Donnelly
Traductrice:  Lucile Galliot 
Éditeur: 
Le livre de poche jeunesse
Collection: Young adult
Nombre de pages: 335
Parution : 04/09/2019

Résumé

Au fin fond de l’océan, dans un monde pas si différent du nôtre, vit le peuple mer. Plusieurs communautés se partagent les eaux du monde entier, certaines en bonne entente, d’autres en conflit déclaré. Lorsque la princesse Serafina s’éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrait être de plaire au beau prince Mahdi, son promis. Pourtant, Serafina est hantée par un cauchemar lui annonçant le retour d’une ancienne malédiction. Ses sombres prémonitions se confirment quand un assassin frappe sa mère, la reine Isabella, d’une flèche empoisonnée. Serafina doit alors découvrir qui a commandité ce meurtre afin d’empêcher les communautés mers de s’entredéchirer dans une guerre impitoyable. Aidée par cinq amies issues de mers exotiques, elle mettra au jour une conspiration qui dépasse leurs pires craintes.

Avis

Cette histoire se passe au fond des océans avec le peuple de la mer, composé de plusieurs communautés qui vivent en paix ou en conflit. La princesse Serafina s’apprête à vivre les instants les plus importants de sa vie. Se préparer à ses fiançailles avec le prince Mahdi et à être le centre d’attention d’une cérémonie qui va la consacrer ou l’anéantir. Seule ombre sur ce tableau, la guerre se prépare.

Le tome 1 de la saga, en quatre tomes, Waterfire a séduit plus d’un lecteur mais cela n’a malheureusement pas été mon cas. Dès les premières pages, on est introduit dans un nouveau monde inconnu que j’ai trouvé difficile d’accès: en effet, Jennifer Donnelly utilise un large panel de nouveaux termes mais elle ne prend pas le temps de nous les expliquer, même pas à la première utilisation (ou c’est rare). Il y a bien, à la fin du livre, plusieurs pages d’annexe avec tout le vocabulaire de cet univers mais j’avoue que je n’avais pas envie de faire le va et vient tout au long de ma lecture. Cet aspect l’a considérablement alourdie et je me suis petit à petit détachée des personnages et de leur histoires.

Il faudra attendre 100 pages pour que ça démarre enfin, cela a permis d’attirer un peu mon attention et il y a des chapitres vers la fin du romans qui étaient intéressants. L’intrigue en elle-même peut nous réserver des surprises mais hélas, je n’ai pas pu me détacher de ma gêne devant cette surabondance d’informations que je n’arrivais pas à diriger. De ce fait, je n’ai pas pu m’attacher aux personnages et je me sentais perdue dans leur univers.

Malgré son potentiel, je n’ai pas été séduite par le premier tome de la saga Waterfire. Je ne lirai donc pas la suite. Ce récit a été un peu trop codifié sans que l’auteure nous donne les clés de compréhension des nouveaux termes qu’elle utilisait durant l’histoire. L’annexe pour moi ne devrait être qu’un rappel et non pas la base de notre lecture.

Djihane S.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s