Show Stopper

Je tiens à remercier les Editions Bayard pour cette lecture.

Titre: Show Stopper
Auteure:
Hayley Barker
Traductrice: Laurence Bouvard
Éditeur: Bayard
Nombre de pages: 551
Genre: young adult/dystopie
Parution : 20/11/2019

Résumé

Londres, 2045.
La société est divisé en deux catégories.
Les bâtards sont réduits à l’état d’esclaves, leur vie n’a aucune valeur. Les purs représentent les privilégiés qui ont accès aux soins et aux emplois nobles. Le cirque de l’horreur est leur divertissement préféré. Ils attendent le clou du spectacle: l’accident mortel qui leur provoquera le grand frisson. Ben, fils de ministre, assiste à sa première représentation et tombe sous le charme d’Hoshiko, la funambule star du spectacle. Mais derrière l’éblouissement et le faste de l’arène, il découvre l’horreur. Trouvera-t-il le courage de résister pour mettre fin au carnage?

Avis

Ben et Hochiko vivent dans un monde divisé en deux. D’un côté nous avons les Purs, l’ethnie dominante, les oppresseurs. De l’autre, les Bâtards, leurs esclaves. On les trouve, entre autres, au cirque où ils se produisent pour divertir les pires qui aiment avant tout les voir mourir. Leur mort fait partie du spectacle.

J’étais très enthousiaste à l’idée de lire Show Stopper. Les premières pages m’ont d’ailleurs intriguée mais au fil des chapitres, j’ai commencé à décrocher de ma lecture parce qu’il ne se passait rien de significatif pour faire avancer l’histoire. L’univers mis en place avait pourtant beaucoup de potentiel: Le cirque, ses mécanismes et sa cruauté posaient déjà les bases d’un monde qui pouvait nous faire penser au nazisme mais ici, Hitler aurait gagné la guerre. Une dystopie cruelle, trop cruelle pour les âmes sensibles, un peu trop dans la surenchère de la cruauté. Mais ce n’est pas que cela qui a fait que je n’ai pas été séduite par ce roman.

Le texte était certes fluide grâce à des chapitres très courts qui alternaient le point de vue d’un pur, Ben et celui d’une Bâtarde, Hochiko. Ben n’acceptait pas ce que ses semblables faisaient subir aux Bâtards. Et cela, depuis qu’il est allé voir un spectacle au cirque qui l’a dégoûté. Il y a vu Hochiko une funambule dont il tombe amoureux. Moi qui suis très friande de romance, j’ai trouvé la leur fade et c’est sûrement lié au fait que je ne me suis pas attachée à ces personnages. Leur choix n’étaient pas logiques et tout comme l’intrigue de ce roman, ils manquaient de profondeur et de crédibilité. J’ai tout de même fini ma lecture mais mon ressenti n’a pas changé.

Un premier tome qui ne m’a malheureusement pas séduite et qui ne me donne pas envie de lire la suite. Un univers qui avait pourtant beaucoup de potentiel mais Hayley Barker se contente de rester à sa surface en nous offrant un roman avec beaucoup de longueurs, des personnages creux et le tout manquait cruellement de profondeur pour être crédible.

Djihane S.

18 réflexions sur “Show Stopper

  1. Ah chic, enfin ton avis ! Moi qui ne suis pas très blog, je me suis précipitée.
    C’est bien aussi ce que je craignais, le manque de profondeur et la dérive en plusieurs tomes. Merci en tout cas, je suis contente d’avoir eu ton point de vue

    Aimé par 1 personne

  2. De belles réceptions 🙂
    Pour ma part j’ai reçu en service presse, pas nés sous la même étoile et Eternità chez hugo roman, et Les bannis et les proscrits T1 de chez bargelonne
    Puis j’ai reçu en cadeau from end T2 et 3 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s