Comme un battement d’elle

Je tiens à remercier les éditions J’ai lu  cette lecture.

Titre: Comme un battement d’elle
Auteure:
Sylvia Day
Traducteur: Laure Valentin
Éditeur: J’ai lu (semi-poche)
Parution : 25/03/2020
Catégorie: 
romance
Nombre de pages: 
249

Résumé

Après un divorce compliqué, Teagan Ranson, chirurgienne esthétique de renom, quitte New York pour s’installer à Seattle et y développer sa ligne de cosmétiques. Hantée par son passé, elle ne croit plus en l’amour mais l’arrivée d’un nouveau voisin, Garrett Frost, un peintre séduisant et entreprenant, remet en question ses désillusions.

Avis

J’ai toujours voulu lire un titre de Sylvia Day, l’auteure de la célèbre série de romance: Crossfire. Comme un battement d’elle relate l’histoire de Teagan qui a quitté New York pour s’installer à Seattle loin des feux des projecteurs: chirurgienne esthétique de renom, elle avait même participé à une télé réalité qui l’a rendue célèbre. Mais la jeune femme voulait s’éloigner de l’endroit qui lui rappelait les blessures qu’elle essaye de panser. Son quotidien va être bouleversé avec l’arrivé d’un nouveau voisin: Garrett Frost, un peintre et photographe célèbre.

Je suis passée par différentes phases, au fil de ma lecture, ma première impression était de me dire que la romance entre Teagan et Garrett était trop précipitée, trop rapide. Ensuite, j’ai commencé à me poser des questions qui m’ont menée à deviner une grande révélation survenue vers la fin du roman. Cela a certes gâché ma surprise mais je vous avoue que j’espérais la réalisation de ce que j’avais deviné, sans quoi, la romance aurait été trop classique, trop fade. Même si l’histoire aurait gagné en complexité si les choses étaient amenées autrement, j’ai finalement bien aimé le roman grâce à la dernière partie et ses rebondissements.

Ce début rapide de la romance, s’estompe un peu lorsque l’on commence à connaitre un peu plus Teagan et Garrett, leur passé, leurs traumatismes et blessures qui n’arrivent pas à guérir. Leur relation était aussi intense que perturbante. C’est pour cela que je ne comprenais pas vraiment leurs choix et leurs réactions la plupart du temps. Le roman étant court, je n’ai pas eu le temps de m’attacher aux personnages même si j’ai ressenti de la peine pour eux. Le fait que Teagan souffre de dépression m’a donné envie de savoir ce qui l’a mené à cet état. Finalement, l’auteure a réussi tout de même à attiser ma curiosité pour que j’aille jusqu’au bout de ma lecture.

Comme un battement d’elle est une romance qui m’a parfois laissée  perplexe à cause d’une histoire d’amour trop précipitée et une relation entre les héros assez étrange. Sylvia Day a toutefois le mérite d’avoir titillé ma curiosité et je suis allée jusqu’au bout de ma lecture. La dernière partie sauve le roman même si je l’avais devinée.

Djihane S.

4 réflexions sur “Comme un battement d’elle

  1. Tu titilles ma curiosité et en même temps tu me refroidis. J’ai du mal avec les romances trop courtes où ça va trop vite et où on n’a pas le temps de s’attacher aux personnages. Par contre, le plot de départ me plait ^^ Alors à voir si l’occasion de présente.

    Aimé par 2 personnes

  2. Pingback: Tag des copines et des copains (Mars 2020) – aliehobbies

  3. Pingback: Bilan lectures mars 2020 | Les instants volés à la vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s