Blue flag, tomes 1, 2 et 3

Titre: Blue flag, tomes 1, 2 et 3
Auteur:
Kaito
Traductrice: 
Éditeur: 
Kurokawa
Nombre de pages:
222/224/208
Catégorie: 
shonen
Parution :
2019

Résumé

Au printemps de leur année de Terminale, trois élèves se retrouvent à un carrefour de leur vie. Taichi est dans la même classe que Toma, un ami d’enfance à qui tout réussi et que Futaba, une fille qu’il a du mal à supporter. Un jour, Futaba se confie à lui et lui avoue qu’elle est amoureuse de Toma. Un instantané sensible et saisissant de la jeunesse d’aujourd’hui.. L’auteur dynamise le motif classique du triangle amoureux avec des personnages réalistes et complexes.

Avis 

C’est grâce à une amie que j’ai enfin pu découvrir les trois premiers tomes de la série Blue flag. Le manga relate l’histoire de Taichi ami d’enfance de Toma, lycéen populaire et sportif contrairement à Taichi, réservé et introverti. Il y a aussi Futuba, jeune fille très timide amoureuse de Toma. Un jour la jeune fille avoue son secret au meilleur ami de l’élu de son cœur. Nous plongeons dès lors dans un triangle amoureux qui nous réserve quelques surprises.

Ce qui s’annonçait comme une série de romance lycéenne à la japonaise lorsque j’ai commencé ma lecture a réussi à me surprendre, en rajoutant un élément qui, pour moi, fait toute la différence. Dans l’ensemble j’ai beaucoup aimé ma lecture même si j’ai quelques petits éléments qui m’ont déconcertée, notamment dans le tome 2 celui que j’ai le moins apprécié. L’histoire oscille entre une touche d’humour, de la tendresse et des problématiques auxquelles on ne s’attend pas forcement en ouvrant ce manga.

Dans le tome 1, les premières planches m’ont laissée de marbre car j’attendais qu’il se passe quelques chose de bien plus intéressant que de suivre les amours de trois adolescents. Et ce petit quelque chose en plus est arrivé, ce qui annonçait un tournant bien plus significatif pour la série. Le triangle amoureux prend tout son sens et gagne en intérêt. Le tome 2 est celui que j’ai le moins préféré, en retombe dans le quotidien lycéen des plus banal et heureusement que la fin rattrape un peu ce volet où je me suis un peu ennuyée. Dans le tome 3, je retrouve enfin, du début jusqu’à la fin, ce qui m’a plu dans cette série. Kaito exploite pleinement le potentiel de ses personnages et nous offre une suite émouvante et très touchante.

C’est lorsque l’on découvre un peu plus les personnages de cette série qu’elle devient plus profonde, même si Kaito use tout de même de quelques clichés. J’ai aimé le fait que l’auteur fasse évoluer ses personnages car chapitre après chapitre on les sent mûrir au fil des expériences. Taichi avait cette image d’asocial, un peu je-m’en-foutiste, il va se laisser petit à petit ébranler, changer? grâce à son amitié avec la touchante Futuba.  Cette dernière apprend, elle aussi, à sortir de l’ombre, assumer ses sentiments et les interroger. J’ai beaucoup aimé le duo tout mignon que ces deux là forment. Cela dit, mon personnage préféré est Toma car c’est lui qui m’a le plus émue. Je le trouve bien mâture: derrière sa carapace de garçon populaire souriant se cache un véritable trésor de générosité. Un jeu d’apparences trompeuses que Kaito maîtrise bien.

Un manga surprenant malgré quelques faiblesses qu’on lui pardonne volontiers grâce à des personnages touchants pour certains émouvants et des thèmes abordés qui ne manquent pas d’intérêt. Une série à suivre de très près donc. J’ai beaucoup aimé.

Djihane S.

2 réflexions sur “Blue flag, tomes 1, 2 et 3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s