Trait pour trait, dessine et tais-toi, tome 1

Je remercie les éditions Akata pour cette lecture.

Titre: Trait pour trait, dessine et tais-toi, tome 1
Auteur: Akiko Higashimura
Traducteur: Miyako Slo
Éditeur: Akata
Nombre de pages: 208
Catégorie: 
Josei
Parution : 
27/08/2020

Résumé

Akiko Hayashi est lycéenne, et elle habite dans la préfecture de Miyazaki. Très jeune, elle savait qu’elle voulait devenir dessinatrice de shôjo mangas, et avait déjà fantasmé tout son plan de carrière : l’âge auquel elle enverrait des premiers travaux aux éditeurs, l’âge auquel elle serait publiée, l’âge auquel son manga serait adapté en anime… Persuadée que son génie auto-proclamé suffirait à lui ouvrir toutes les portes, elle va pourtant être rattrapée par la réalité. Car en dernière année de lycée, sa rencontre avec un prof d’une petite classe d’arts à l’écart de tout, va violemment la ramener à la réalité. Ce professeur étrange, plutôt sévère et armé de son sabre en bambou, va profondément changer sa vie.

Avis

Trait pour trait est le premier tome d’une série qui se termine en 5 volumes de Akiko Higashimura que je découvre avec ce titre. Elle est publiée chez les éditions du Lézard noir avec Princess Jellyfish, Tigre des neiges et Tokyo Tarareba Girls que je vais me procurer car il me tente beaucoup.

Akiko Hayashi est lycéenne et n’a qu’un rêve: devenir auteure de shôjos. Elle est persuadée qu’elle a du talent jusqu’au jour où elle fait la connaissance d’un professeur de dessin complètement loufoque et atypique. Elle commencera à suivre ses cours dans un atelier loin de tout. Un professeur qui va complètement changer sa manière d’appréhender son art et son avenir.

D’un côté, j’ai bien aimé l’hommage et les belles paroles d’Akiko pour son professeur. On voit que cette rencontre l’a beaucoup marquée et surtout aidée à devenir l’adulte qu’elle deviendra plus tard. C’est sur le ton de la confidence que l’héroïne nous raconte ces années lycée. D’un autre côté, Akiko peut être quelques fois agaçante à avoir trop confiance en elle. Elle pense qu’elle a un talent fou et elle se voit déjà au sommet de la gloire après avoir intégrée une prestigieuse école d’art. On ne commence à l’apprécier que lorsque son nouveau professeur lui permet de se sortir la tête des nuages. C’était brutal pour elle et pour le lecteur qui rira de ce duo mal assorti.

Je ne me suis donc pas vraiment attachée à Akiko à cause de son égocentrisme que j’ai préféré prendre avec humour par la suite. De plus, il me manquait un petit quelque chose pour entièrement apprécier ma lecture. Mais cela reste une lecture sympathique qui met en avant le processus par lequel une adolescente va passer pour essayer de réaliser son rêve. On est loin d’avoir une atmosphère dramatique car Akiko Higashimura mise plutôt sur l’humour et les situations vaudevillesques.

Je pense que c’est le professeur loufoque qui est le véritable héros de cette histoire. Il est plus complexe que ce que l’on croit. L’héroine peut autant nous exaspérer que nous faire rire. En somme, même s’il me manquait un petit quelque chose pour totalement apprécier cette lecture, j’ai bien aimé ce premier tome pour son humour et l’hommage rendu au professeur.

Djihane S.

3 réflexions sur “Trait pour trait, dessine et tais-toi, tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s