Les liens du sang, tomes 1, 2 et 3

Titre: Les Liens du sang
Auteur: Shûzô Oshimi
Traducteur: Sébastien Ludmann
Éditeur:
Kioon
Nombre de pages: 216/208/224
Catégorie:
Seinen
Parution: 2019
Prêt bibliothèque

Résumé

Vue de l’extérieur, la famille du jeune Seiichi est des plus banales : un père salarié, une mère au foyer, une maison dans une ville de province… L’adolescent va à l’école, joue avec ses amis, est troublé quand il pose les yeux sur la jolie fille de la classe. Tout est normal… ou presque. Il ne s’en rend pas compte lui-même, mais sa mère le couve beaucoup trop. Seiko traite encore son fils comme un bébé et, avec un mari toujours absent, son monde est d’autant plus centré autour de Seiichi. Ce dernier est incapable de résister : il se laisse lentement emprisonner dans le cocon. Trop jeune, il ne décèle pas la folie cachée derrière l’amour maternel. Jusqu’à ce qu’il soit trop tard…

Avis

Seiichi est un adolescent qui, en apparence, a une vie des plus banales. Un père salarié et une mère au foyer. Une scolarité normale, des amis taquins et un béguin pour la jolie fille de sa classe. Quand on y voit de plus près, Seiichi a une maman poule surprotectrice et il fait tout pour paraitre parfait à ses yeux.

Je dois avouer qu’en lisant le tome 1, je me suis ennuyée pendant plusieurs chapitres. Ce n’est pas celui que j’ai préféré des 3 lus, car il ne se passait rien et c’était trop calme. Ce n’est que dans les dernières pages que l’on se rend compte que quelque chose cloche dans ce monde un peu trop banal, trop parfait. C’est alors que la dernière scène confirme mes craintes. C’est elle, d’ailleurs, qui m’a donné envie de poursuivre cette série car j’étais curieuse d’en savoir plus, avec une petite appréhension quand même.

Nous nous rendons alors compte que Shûzô Oshimi nous offre une œuvre qui décortique la maternité. Un récit que j’ai trouvé très glauque et malsain. On ne peut qu’être mal à l’aise à cause de la relation de la mère et de son fils qui est très étrange quand on y voit de plus près. Seiichi est très attachée à sa mère, il est près à tout pour elle. C’est donc ce lien qui va être intéressant de suivre surtout après un certain événement auquel je ne m’attendais pas et qui va faire prendre une tourne surprenante et glaçante à l’histoire. De plus, les personnages jouent un jeu d’apparence car ils ne sont pas les mêmes en public et en privé!

Même si le tome 1 ne m’a pas totalement séduite, les tomes 2 et 3 mettent en scène une histoire au suspense glaçant. Le mangaka met l’accent sur la psychologie de ses personnages. Je dirai que ce titre est assez glauque et malsain. Je suis curieuse de voir comment Shûzô Oshimi va réussir à faire évoluer son histoire. J’ai donc bien aimé, dans l’ensemble, ce titre.

Djihane S.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s