Last quarter, tomes 1 à 3 (série terminée)

Titre: Last quarter, tomes 1 à 3
Auteure: Ai Yazawa
Traducteur: 
Éditeur: Delcourt
Catégorie: 
Shôjo
Pages: 179-160-190
Parution : 2007

Mizuki, lycéenne diaphane, tombe sous le charme d’Adam, un étrange musicien anglais, et décide de tout quitter pour le suivre. Or, en pleine nuit, elle est victime d’un accident de voiture sur leur lieu de rendez-vous à Shibuya… Parallèlement, Hotaru, une petite fille encore à l’école primaire est hospitalisée après avoir été renversée elle aussi, tandis qu’elle cherchait son chat… !

Avis

Mizuki est une lycéenne de 18 ans. Un soir où elle se sentait terriblement seule, elle fait la rencontre d’Adam, un guitariste anglais qui fait partie d’un groupe à succès. Il lui plait tout de suite. Elle décide même de vivre avec lui après avoir fait une fugue. Hotaru, quand à elle, est en primaire et vient de sortir de l’hôpital après un accident de voiture. Sa recherche de son chat perdu lui permet de faire la découverte d’une grande maison inhabitée d’où semble échapper une mélodie jouée au piano. Elle y fera la connaissance de Mizuki qui semble étrange. Elle n’a plus aucun souvenir de son passé ni de son identité.

J’ai beaucoup aimé cette lecture. Très différente de Nana et surtout dans un registre surprenant. Ai Yazawa nous offre ici un thriller psychologique bien plus sombre que ce que le résumé laisse paraitre. Le drame est au rendez-vous et on aborde des sujets tels que la mémoire, les souvenirs, la mort, etc. Avec une touche de surnaturel à laquelle je ne m’y attendais pas. Le ton est mature et l’histoire permet des réflexions sur le sens de la vie et le fait de vouloir se battre ou pas pour surmonter ce mal-être dont on sent la présence tout au long de la série. Quand je vous dis que c’est bien sombre! J’ai donc été agréablement surprise par la conclusion.

Le personnage le plus tourmenté de Last quarter est indéniablement Mizuki. J’ai trouvé son histoire avec Adam, émouvante. Le mystère qui plane autour de ces deux-là nous tient en haleine jusqu’à la fin. C’était triste de se demander s’ils allaient finir par se retrouver et quel est le lien entre tout cela, quels sont les secrets que l’auteure nous cache, etc. Je ne me suis pas attachée à un personnage en particulier mais ils avaient tous leur importance dans le puzzle à construire.

Un thriller psychologique sur fond d’une histoire d’amour pleine de mystères. Last quarter nous plonge dans un univers surnaturel, plein de secrets. J’ai beaucoup aimé.

Djihane S.

2 commentaires

  1. Je trouve aussi cette œuvre singulière dans l’ œuvre générale de l’autrice. J’en ai aimé le surnaturel, j’ai adoré le côté club des cinq avec les enfants mais j’ai eu beaucoup plus de mal avec la romance que je ne trouve pas tres saine… C’est donc pour moi, avec Marine blue l’œuvre que je préfère le moins chez Ai Yazawa…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s