Fêlures

Je tiens à remercier les éditions J’ai lu pour cette lecture.

Titre: Fêlures
Auteure:
 Nora Roberts
Traductrice:  Joëlle Touati
Éditeur: J’ai lu
Parution : 15/09/2021
Catégorie: 
roman contemporain
Nombre de pages: 
576

Certaines blessures ne se referment jamais. Un père chirurgien en vue et son élégante épouse, deux enfants modèles, une maison magnifique à Lakeview en Caroline du Sud : la famille Bigelow est absolument parfaite. En tout cas, c’est ce que tout le monde croit. Mais derrière les portes fermées, les enfants, Zane et sa petite sœur Britt, vivent dans la peur, terrorisés par leur père, Graham. Jusqu’à ce terrible jour où Zane rentre en retard. La dispute qui s’ensuit marque le début d’un enchaînement d’événements qui brise la famille et change la vie des enfants pour toujours. Ils sont confiés à leur tante. Mais le passé ne se laisse pas oublier si facilement… Des années plus tard, Zane, devenu avocat, revient à Lakeview. Il y retrouve sa tante, sa sœur et ses vieux amis. Il y rencontre également une nouvelle venue, Darby McCrae qui, derrière son optimisme et son énergie, cache ses propres blessures.

Avis

La famille Bigelow semble parfaite en apparence mais en réalité, cette perfection n’est qu’une image qui cache une triste réalité. Un mari et un père violent avec sa femme et ses enfants Zane et Britt: physiquement et psychologiquement. C’est dans ce contexte que nous allons suivre cette famille et plus tard, le frère et la sœur dans leurs vies respectives, ainsi que les rencontres qui vont changer leurs vies.

Je suis assez troublée par rapport à ce roman car je trouve qu’il aborde un sujet grave et pas facile à lire: les violences conjugales et violences sur mineurs. C’est d’ailleurs la première partie du livre qui dépeint bien cette atmosphère oppressante et sombre. Un côté thriller dérangeant qui met en scène la cruauté humaine et jusqu’où la négligence parentale peut aller. L’histoire m’a donc intriguée jusqu’à ce dénouement à la fin de la partie 1 du livre. Ce qu’il advient par la suite, je l’avoue, m’a moins séduite. J’ai trouvé que l’on retombe dans une certaines routine et que le récit était assez monotone. On a droit ici et là à des rebondissements qui s’avèrent être prévisibles dès que le lecteur comprend les mécanismes utilisés par Nora Roberts. D’autant plus que leur résolutions arrivait bien trop vite à mon goût. J’ai trouvé cela dommage car on tenait un sujet intéressant. Ces quelques longueurs ont ralenti ma lecture.

Du côté des personnages, on ne peut qu’être choqué, révolté et attristé par ce que la famille Bigelow vit. Zane et sa sœur vont se montrer particulièrement courageux. Chacun d’eux, en grandissant, vont essayer de ne pas reproduire les erreurs du passé. Néanmoins, leur version adolescente était plus approfondie et nuancée par rapport à leur version adulte.

En somme, une lecture qui ne m’a pas totalement séduite à cause de ses longueurs et le manque de profondeur des personnages à certains moments de leur vie. Néanmoins,, le roman a le mérite d’aborder un sujet qui est toujours d’actualité, hélas.

Djihane S.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s