Loveless

Je tiens à remercier les Editions Hachette romans pour cette lecture.

Titre: Loveless
Auteure: Alice Oseman
Éditeur: Hachette romans
Catégorie: Young adult
Nombre de pages: 
460
Parution : 
19/01/2022

Résumé

Georgia n’a jamais été amoureuse, n’a jamais embrassé qui que ce soit. Elle n’a même jamais eu de crush. Mais en tant que romantique passionnée de fan-fictions, elle est persuadée qu’elle finira par trouver SA personne.
Or lorsque Georgia entre à l’université, ses désirs de romance sèment la pagaille au sein de son groupe d’amis. La voilà embourbée dans sa propre tragi-comédie, à se demander pourquoi l’amour paraît si simple pour les autres et pas pour elle.
Asexuelle, aromantique : étiquetée d’un vocabulaire nouveau, Georgia est plus incertaine que jamais face à ses sentiments. Est-elle vraiment destinée à rester sans amour ?

Avis

C’est déjà la fin du lycée et le début d’une nouvelle aventure pour Georgia et ses deux meilleurs amis à l’université. Elle se demande si elle finira par trouver LA personne qui lui permettra de tomber amoureuse, d’avoir son premier baiser et ses autres expériences de couple. Peu importe si c’est une fille ou un garçon. Digne fan de romance, elle était persuadée que cela allait finir par arriver. Néanmoins, ses interrogations sur son orientation sexuelle et amoureuse vont lui permettre de mettre le doigts sur des problématiques dont elle ne soupçonnait pas l’existence.

Dans l’ensemble, j’ai bien aimé cette lecture surtout pour les thèmes qu’elle aborde. J’avoue que ce roman ne fera partie de mes livres préférés d’Alice Oseman mais il a le mérite d’aborder des sujets que je n’ai pas lus chez d’autres auteurs young adult. C’est tellement rare que cela a réussi à sauver ma lecture. J’apprécie le fait que l’autrice explore, toujours avec justesse, les questions autour des orientations sexuelles et de la communauté LGBT. C’est d’autant plus important que l’ouvrage s’adresse à des adolescents qui se posent les mêmes questions: on n’est pas qu’hétéro, garçon ou fille… J’ai été donc agréablement surprise de la voir mettre en avant une héroïne qui se demande si elle est asexuelle et/ou aromantique. Même si ces deux concepts ne sont tout de suite cités explicitement, nous suivons le cheminement qui la mène à se considérer ainsi. Cela dit, l’histoire m’a moins séduite car il y avait quelques longueurs qui ont alourdi ma lecture. Il me manquait un petit quelque chose pour que j’y adhère complètement.

Georgia est une héroïne bien sympathique. Sa quête identitaire était touchante, même si sa maladresse blessait des personnes proches d’elle à cause de son obsession de vouloir à tout prix une romance. Elle peut se montrer parfois têtue et c’est sa prise de conscience qui va lui permettre d’évoluer. J’aurais que cela se fasse plus rapidement mais je comprends le fait qu’Alice Oseman ait fait le choix d’un processus plus long pour que cela soit plus réaliste. Elle nous offre encore une fois une jolie galerie de personnages secondaires.

Je n’ai jamais lu un roman young adult qui aborde autant de thématiques LGBT et encore moins un avec un personnage aromantique et asexuel. Je n’ai pas été totalement séduite par l’histoire à cause de ses longueurs, cela dit, je salue la diversité qu’Alice Oseman met toujours en avant. J’apprécie également la bienveillance de ses récits qui mettent en avant le fait que ce n’est pas grave d’être différent et que l’on trouvera toujours quelqu’un pour nous aimer tels que nous sommes.

Djihane S.

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s