En route pour l’avenir

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette lecture.

Titre: En route pour l’avenir
Auteure: Sarah Dessen
Éditeur: Lumen
Traductrice: 
Véronique Minder
Parution : 
05/05/2022
Catégorie: 
young adult
Nombre de pages: 448

Auden, adolescente introvertie, intello et ultra maîtrisée, découvre l’espace d’un été qu’elle est aussi une jeune femme pleine de désirs et d’envie de légèreté…

Auden est une adolescente parfaite : brillante, jolie, mature, elle a tout pour faire le bonheur de sa famille. Mais sous cette apparence se cache une jeune fille perdue, mal dans sa peau et déboussolée par le divorce de ses parents. Décidée à noyer sa vie dans ses lectures, Auden en oublie presque de vivre. Jusqu’au jour où elle rencontre Eliot, un jeune homme qui partage sa solitude et ses insomnies.

Avis

Auden s’est toujours contentée de vivre pour ses études et ses lectures. Elle n’a jamais fait aucune expérience que les adolescents font au lycée. Introvertie et solitaire, elle décide néanmoins d’aller passer l’été chez son père, sa nouvelle femme et leur nouveau né. Ce séjour va lui permettre d’enfin se rendre compte qu’elle ne faisait que survivre tâchant de panser ses blessures dues au divorce de ses parents et la relation particulière qu’elle a avec eux. Ce sont ses nouvelles rencontres, notamment, celle avec Eliot qui vont l’amener à tout remettre en question.

J’ai bien aimée cette lecture même si ça ne sera pas mon roman préféré de Sarah Dessen. Je trouve que l’histoire prend trop de temps avant de bien démarrer. Ce ne sont que les interactions entre Auden et Eli qui m’ont intéressée à vrai dire. Tout ce qu’il y a autour n’a pas réussi à me séduire. En effet, il y a toute cette problématique autour du fait que l’héroïne avait l’impression de revivre les événements qui ont mené au divorce de ses parents, au travers de la relation de son père avec Heidi, qu’il laisse s’occuper seule de leur bébé. Aussi, ses premières expériences en amitié. Ce qui était supposé être un break va se transformer en baby setting et autres tâches qu’elle se sent obligée de faire pour aider sa belle-mère. L’autrice a cela dit cette capacité à bien décrire le mal être adolescent et le processus par lequel Auden va passer. Les longueurs ont donc ralenti ma lecture et le trop plein d’informations sur les gens de la ville également.

Chose étrange j’ai préféré Eliot à l’héroïne, dommage qu’il n’arrive pas vite dans le texte. C’est en apprenant à le connaitre et à suivre ses escapades nocturnes avec Auden que l’histoire gagne en intérêt et un brin de folie pour moi. La jeune fille, quand elle, j’ai eu certes de la peine pour elle mais je ne m’y suis pas attachée car je l’ai trouvée froide, très distante et elle manquait de réactivité. J’ai l’impression qu’elle ne commence à se réveiller qu’au bout de 200 pages. Le père, j’avais envie de lui distribuer des claque à force d’être dégoutée par son égoïsme. Quand aux autres protagonistes, je ne saurai pas vous dire leur prénoms car ils m’ont laissée totalement indifférente.

Un roman sympathique qui traite du traumatisme de l’abandon et ses conséquences sur une adolescente qui va faire, pour la première fois, des expériences de son âge. Même si j’ai bien aimé la romance et le personnage d’Eliot, je reste sur ma faim à cause des longueurs et de la galerie des personnages secondaires qui n’ont pas réussi à me séduire.

Djihane S.

5 commentaires

  1. N’ayant guerre apprécié The rest of the story de l’auteure, j’avoue que je ne suis pas tenté de retenter l’expérience. Les longueurs de celui-ci me laisse penser que je fais bien même si tu sembles avoir apprécié la romance dévoilée.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s