Les Facétieuses

Je tiens à remercier les Editions Sarbacane romans pour cette lecture.

Titre: Les Facétieuses
Auteure:  Clémentine Beauvais
Éditeur: Sarbacane
Catégorie: jeunesse
Nombre de pages:
 320
Parution :
 24/08/2022

Paris, XXIe siècle. Autrice jeunesse en manque d’inspiration, Clémentine Beauvais s’interroge sur la disparition des marraines et de leur magie après la Révolution française et plus particulièrement sur l’identité de la bonne fée du prince Louis XVII.

Avis

Clémentine Beauvais, le personnage de fiction, est complètement en panne d’inspiration. C’est en lui proposant d’écrire une scénette sur Louis XVII qu’elle va se mettre en quête de retrouver sa marraine la bonne fée. Oui, dans cette histoire les marraine les bonnes fées ont existé.

La première impression que j’ai eu en commençant ce roman est que c’était un projet très insolite. Je ne savais pas où l’autrice voulait nous emmener et où se situait la frontière entre fiction et réalité. J’ai d’abord été déconcertée par ce récit rocambolesque durant la première partie, pour ensuite me prendre au jeu de cette recherche abracadabrante. J’ai bien aimé cette lecture à partir du moment où je me suis laissée embraquer dans cette folle entreprise. J’avais, moi aussi, envie de connaitre l’identité de la marraine la bonne fée de Louis XVII et surtout tous les secrets de l’univers de ce métier pas commun. Voici un texte qui est difficile à définir et qui est bien original.

Notre héroïne est l’ater ego fictionnel de l’autrice et qui arrive à nous convaincre que les marraines les bonnes fées existent. Attachante, loufoque et un poil folle, elle s’emploie à mettre de la magie dans la réalité. C’est avec humour et une critique constante envers notre société et l’Histoire avec un H que nous abordons cette histoire étonnante: entre fantastique, roman historique, contemporain, autofiction et même réécriture de l’Histoire de France.

Un récit qui peut déconcerter mais on arrive tout de même à adhérer à l’univers complètement loufoque de l’autrice. J’ai ri et j’ai cru à la magie, l’espace d’une lecture.

Djihane.

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s