Paraddict

Titre: Paraddict
Auteur: Pauline Pucciano 
Éditeur: Gallimard jeunesse
Catégorie: young adult/SF
Nombre de pages: 464
Parution: 19/08/2021

Résumé

2071. Entre chaleur équatoriale et alertes à la bombe, le monde est en proie à l’insécurité et son gouvernement semble en panne de solutions… Flic désenchanté, adepte du Paraddict, un univers virtuel où la liberté individuelle a encore une signification, Alvar Costa enquête sur un meurtre qui risque de révéler un projet politique particulièrement dérangeant. Mais il va devoir composer avec son frère Abel et leur sœur aînée, Elzé. Ces deux-là se sont fait une place dans les hautes sphères de la World Administration. Et ils entendent bien protéger à tout prix les secrets du gouvernement…

Avis

Elzé et ses deux frères, Abel et Alvar vivent en 2071. Elzé est une brillante politicienne engagée, Abel a fini ses études et veut faire une carrière dans le renseignement et Alvar est, quand à lui, un policier qui est au cœur d’une enquête pour élucider le mystère autour d’un décès. Dans ce monde futuriste existe Paraddict qui est un espace virtuel qui donne une possibilité infinie de création à ses utilisateurs.

J’ai bien aimé le côté futuriste du roman: entre Paraddict et cette machine nommée Léviathan qui peut autant fasciner que donner froid dans le dos, le lecteur est servi. Sa raison d’être est d’aider les politiques à prendre les meilleures décisions. Cet outil a bien évidemment ses opposants mais notre héroïne n’hésite pas à l’utiliser. Léviathan est par ailleurs dotée d’une intelligence supérieure. En somme, le récit fait réfléchir sur un hypothétique futur et la gestion de la société par les hommes. Les thèmes prédominants sont l’intelligence artificielle, les mondes virtuels, le devenir de l’humanité, etc. des sujets intéressants.

Je n’ai néanmoins pas été totalement séduite par ce roman car il y avait beaucoup de longueurs. On peut certes saluer le travail de l’autrice qui s’applique à rendre son récit dense et complexe. Cela dit, le rythme n’est pas fluide. De plus, la fin ouverte peut également en frustrer plus d’un. Du côté des personnages, je ne m’y suis pas particulièrement attachée mais ils sont bien travaillés et leurs personnalités hétéroclites.

En somme, un récit science fictionnel qui met en place un futur plausible. Le côté futuriste et les interrogations soulevées par ce texte ne manquent pas d’intérêt mais j’aurais aimé un peu plus de dynamisme et de rebondissements.

Djihane.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s