Le passager

Je tiens à remercier les éditions Leduc.s pour cette lecture.

Titre: Le passager
Auteur: Cyrielle Pisapia
Éditeur: 
Leduc.s Graphic
Nombre de pages: 160
Catégorie: 
roman graphique
Parution: 
18/10/2022

Résumé

Une formidable leçon de vie sur l’acceptation de la maladie et la résilience ; une histoire universelle, tout à la fois instructive, drôle, émouvante et pleine d’espoir ! Alex est une jeune femme de 27 ans, tout à fait heureuse et sans histoires. Un jour, elle commence à ressentir des symptômes étranges (paresthésie dans le bras droit, puis dans le ventre), mais elle n’y prête guère attention. Pourtant, les symptômes se font toujours plus présents et de nouvelles drôles de sensations viennent s’ajouter à la liste.
Après des nuits d’angoisses et de doutes, le verdict tombe : c’est une sclérose en plaques. Ce passager a embarqué clandestinement dans son corps et elle va devoir faire avec. Suivez Alex dans son combat contre la SEP, du diagnostic à l’acceptation, en passant par ses grossesses, l’épée de Damoclès des poussées, les poussées elles-mêmes, les espoirs de traitement… et la découverte de ce qui lui donnera sa force et la rendra heureuse envers et contre tout !

Avis

J’aime beaucoup la ligne éditoriale de Leduc Graphic, qui propose des œuvres qui traitent de sujets forts et percutants. J’ai donc beaucoup aimé découvrir Le passager. Cyrielle Pisapia évoque sa propre expérience de la sclérose en plaque ou SEP. J’avoue que je ne connaissais rien de cette maladie et c’était touchant de lire comment elle impactait le quotidien d’Alex qui n’a que 27 ans lorsque les premiers symptômes apparaissent. Ma lecture a été très instructive: l’autrice nous offre une fiction tranche de vie sur un mal qui n’est pas visible par les autres. Le quotidien de cette famille se trouve être chamboulé et doit forcément être adapté pour vivre le plus sainement possible cette maladie. Il s’agira donc de résilience, d’acceptation et de compréhension.

C’est avec beaucoup de bienveillance que Cyrielle Pisapia relate son histoire. J’ai par ailleurs adoré son univers graphique et le fait qu’elle personnalise la maladie avec une petite salamandre qui ne quitte plus notre héroïne ou des fourmis pour désigner les douleurs. La sclérose en plaque devient visible pour le lecteur, ce qui lui permet de se rendre compte du poids qui pèse sur les épaules d’Alex. Le plus triste c’est quand celle-ci doit souffrir en silence! Un diagnostic qu’il faut apprivoiser et vivre avec chaque jour. Il devient même un membre de la famille.

Avec une héroïne touchante, courageuse et lumineuse nous suivons le parcours émouvant, avec une pointe d’humour, d’Alex atteinte d’une maladie que l’on ne voit pas. Les illustrations sont très belles et l’histoire très intéressante que vous soyez atteint ou non de la SEP. Un discours positif et encourageant transparait à travers les lignes de ce roman graphique. Une œuvre à mettre entre toutes les mains.

Djihane.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s