Adabana, tomes 2 et 3


Je remercie les éditions Kana pour le tome 3.

Titre: Adabana, tomes 2 et 3
Auteur: Non
Traducteur: Sophie Lucas
Éditeur: Kana
Nombre de pages: 224-256
Catégorie: 
Seinen
Parution : 2022

Résumé

Un meurtre se produit dans une petite ville. La victime était une lycéenne et la personne qui alla se dénoncer à la police était Mitsuki, une lycéenne et également l’amie de la victime. Quelque chose cloche… Mais petit à petit de nombreuses révélations verront le jour et le secret derrière ces deux amies.

Avis

Avis tome 1

Suite et fin de cette excellente trilogie qui m’a tenue en haleine depuis le premier tome. Le scénario est diablement bien ficelé. Le suspense monte crescendo chapitre après chapitre. J’ai adoré chaque volume qui avait démarré fort avec l’héroïne qui avouait le meurtre de sa meilleure amie. Découvrir le passé de ces deux-là et celui de leur entourage, nous permet de mieux comprendre les personnages. L’histoire est un puzzle qui se construit petit à petit et chaque nouvel élément nous glace le sang. De surprise en surprise, on cherche le mobile et le vrai coupable. J’avoue que je ne m’attendais pas du tout à tout ce dénouement, je tire mon chapeau à Non.

Le mankaka soigne la psychologie de ses personnages. Difficile à cerner et complexes, ils permettent à Non de dénoncer certains dérives de la société qui stigmatise les pauvres et sexualise trop les lycéennes. C’est dans ce contexte que la jeune Mako va se retrouver dans les filets de la perversité de son oncle et de son petit ami. J’ai été horrifié par la violence de son quotidien. Elle qui ne veut, en somme, qu’aider son père à éponger ses dettes. C’est une véritable descente aux enfers qu’elle va vivre. Son seul rayon de soleil était son amitié avec Mitsuki. Cette dernière était fascinante, sa personnalité oscillait entre douceur et froideur. Elle aussi nous réserve bien des surprises. De même que les antagonistes que j’ai profondément détestés, ils représentent cette domination masculine qui, souvent, donne lieu à des dérives qui ne sont pas punies par la loi.

Une trilogie glaçante, un thriller palpitant où les personnages n’ont pas de répit. Une vision bien sombre de la société où le corps féminin est objectisé et sexualisé. L’histoire m’a tenue en haleine du début jusqu’à la fin, la psychologie des protagonistes est excellente et je n’oublie pas le magnifique coup de crayon de Non. Son univers graphique est sublime, avec ce soin donné aux expressions de ses personnages. Je recommande! J’ai adoré!

Djihane.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s