La Ville sans Vent, tome 1

Je tiens à remercier les Editions Hachette romans pour cette lecture.

Titre: La ville sans nom, tome 1
Auteure: Eleonore Devillepoix
Éditeur: Livre de poche jeunesse
Catégorie: Young adult fantasy
Nombre de pages:
544
Parution : 
05/10/2022

Résumé

À dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.
Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d ‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ca tombe bien, elle a tendance à les déclencher…
Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.
Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

Avis

J’étais plutôt dans le bon mood pour lire de la fantasy young adult. En quelques années, ce genre, est devenu mon préféré. Je voulais découvrir La ville sans vent, en poche, car j’ai vu passer pas mal de retours positifs dessus. J’avais peut-être trop d’attentes car je n’ai pas était totalement séduite par ce premier tome. L’univers est étoffé et bien construit, on sent toutes les influences des œuvres de fantasy avec une part d’originalité. Cela dit, l’histoire, même si je l’ai lu jusqu’au bout par curiosité, ne m’a pas passionnée. Il y avait des longueurs qui alourdissaient le rythme du récit. Ma lecture n’a pas été fluide.

Du côté des personnages, Lastyanax m’a laissée indifférente, je l’avoue. Je l’ai trouvé coincé et avec une personnalité soporifique. Je suivais néanmoins sa quête pour trouver l’assassin de son maitre avec un peu d’intérêt. Surtout quand il a été rejoint par Arka qui était elle-même en quête pour retrouver son père. Le tout était assez prévisible mais les dernières pages valaient le coup que je reste jusqu’au bout.

Malgré les qualités de ce premiers tome et la jolie plume d’Eleonore Devillepoix, je suis passée à côté de cette lecture à cause de ses longueurs et des personnages auxquels je n’ai pas pu m’attacher. Je pense lire, à l’occasion, le second tome de cette duologie en espérons être agréablement surprise.

Djihane.

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s