Men Women and children

menSynopsis (source allociné.fr)

« Men, Women & Children brosse le portrait de lycéens leurs rapports, leurs modes de communication, l’image qu’ils ont d’eux-mêmes et leur vie amoureuse. Le film aborde ainsi plusieurs enjeux sociétaux, comme la culture des jeux vidéo, l’anorexie, l’infidélité, la course à la célébrité et la prolifération de contenus illicites sur Internet. Tandis que les personnages s’engagent dans des trajectoires, dont l’issue est parfois heureuse et parfois tragique, il est désormais évident que personne ne peut rester insensible à ce bouleversement culturel qui déferle sur nos téléphones, nos tablettes et nos ordinateurs. »

Bande annonce

 

Avis

Ça fait du bien parfois d’aller au cinéma pour voir autre chose que les blockbusters. Voici un film engagé et plein de fraicheur. Un très bon film qui fait réfléchir.

Le sujet abordé est très intéressant, il décortique nos rapports aux nouvelles technologies de communication, nous permettent-elles réellement de communiquer ou ne font elles que creuser un fossé encore plus grand entre nous et la réalité ? On y voit adolescents et adultes confrontés à de véritables dilemmes causés par les réseaux sociaux, jeux vidéo et plateformes de pornographie qui les changent.

Ce que j’ai aimé c’est le fait que l’on puisse visualiser les échanges entre les personnages sur différentes plateformes de communication. Un réseau humain que l’on suit à travers le quotidien de plusieurs personnages qui se connaissent ou pas, entre eux. Jennifer Garner joue le rôle de Patricia Beltmeyer, détestable dans son obsession de vouloir contrôler la vie de sa fille sur internet et même au-delà. Adam Sandler dans le rôle de Don Truby, père de famille blasée par la vie conjugale et obsédé par les sites pornographiques. Kaitlyn Dever est Brandy Beltmeyer, la fille de Patricia qui tente, tant bien que mal, de préserver un petit jardin secret sur la toile malgré la surveillance assidue de sa mère.

Je ne vais pas citer tous les acteurs du film, mais je tiens à en rajouter un dernier qui pour moi a été magistral. Ansel Elgort dans le rôle de Tim Mooney, un jeune adolescent brisé par l’abandon de sa mère, il décide dès lors de quitter son équipe de foot et de se réfugier dans le jeu vidéo Guild War car il a perdu foi en ce monde. Il lui semble que plus rien n’a véritablement d’importance, sauf peut-être, sa relation avec Brandy Beltmeyer qui lui apporte un ancrage dans la vie réelle. Tim est le personnage qui m’a le plus marquée par sa sensibilité et sa détresse qui ne nous laisse pas indifférent.

Je ne vais pas vous en dire plus mais n’hésitez pas à aller voir ce film car il en vaut le détour.

Djihane S.

Publicités

Une réflexion sur “Men Women and children

  1. Pingback: Sommaire des films | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s