Oh my phone

Bora Bora's Bitches**Je tiens à remercier EDB pour la lecture en avant-première**

 

Résumé de l’éditeur EDB

« Les sextoys, c’est so has been. Les hommes, un peu trop encombrant. Elle a trouvé le  compromis pour s’amuser : il tient dans la main, se range dans la poche, possède un mode vibreur si besoin… et accessoirement, il donne même l’heure. Rio. Ne cherchez pas, inutile de vous rendre chez votre opérateur téléphonique pour en commander un, il est unique. Et il appartient à Mabelle. Son addiction. Son amant virtuel. Son sexphone. »

Avis

Mabelle Duval une femme fatale qui mérite d’être connue, croqueuse d’hommes à ses heures perdues, libre et indépendante, elle croque la vie à pleines dents. Jusqu’ici, rien de particulier, me direz-vous ? La particularité de notre personnage est qu’elle possède un amant virtuel, un sexfriend avec qui elle n’échange que par sms, des messages coquins.

J’ai lu Oh my phone d’une traite et cela n’arrive que lorsque j’apprécie réellement la lecture d’un roman et celui-ci est une légère satire de nos amours numériques.

Je trouve que Claire de Lille a su réunir les bons ingrédients pour nous concocter une belle histoire pleine d’humour, d’amour et de sensualité. Certes courte mais efficace car elle a su capter mon attention du début jusqu’à la fin.

J’ai bien aimé le petit côté Geek de Mabelle, son côté bitch peut en rebuter plus d’un mais elle demeure attachante. Car finalement elle peut être n’importe qu’elle jeune femme de « presque » 30 ans qui a perdu foi en les hommes et qui préfère les jeter avant qu’ils ne la jettent.

Le roman est un vrai divertissement mais pose aussi de réelles questions, concernant entre autres, la discrimination dans la sexualité entre les hommes et les femmes, d’être en couple ou célibataire. Ce que l’on peut lire à travers la tirade de Mabelle :

« Est-ce que tout être humain n’est complet que lorsqu’il a trouvé sa moitié ? Ne peut-on pas être heureux en étant tout seul ? En passant d’une aventure à une autre ? En vivant de bons moments, mais sans jamais s’attacher vraiment ? Je veux dire… Je me sens bien comme je suis, mais autour de moi ce n’est pas que mon train de vie soit communément admis. Est-ce eux qui sont dans le vrai et moi qui suis une espèce d’erreur de la nature ? Est-ce vraiment le but ultime de tout homme et de toute femme : se poser, se reproduire, vieillir à deux ? Et pourquoi deux ? Pourquoi cette recherche désespérée, ces sites de rencontres qui nous donnent l’impression d’être des parias si l’on est seul ? » Page 99

L’amour à l’ère du numérique voici une problématique qui fait partie du quotidien de milliers de personnes à travers le monde. Mabelle choisira-t-elle de renoncer à Rio et de tenter de se mettre en couple, continuera-t-elle son aventure virtuelle avec lui ou choisira-t-elle d’enterrer la hache de guerre avec son voisin Max pour lui donner enfin une chance.

A travers cette attitude de rebelle se cache une petite fille blessée et meurtrie par le divorce de ses parents qui ne lui ont pas donné le bon exemple aussi. Mais que serait un  personnage s’il n’évoluait pas sous les yeux de son lecteur?

Entre Mabelle, ses copines Gwen, mère célibataire qui a renoncé aux hommes, Ralph pharmacienne, mère de famille qui tente tant bien que mal de se battre pour son couple, Rio, l’amant virtuel, Max, le voisin qui court à la rescousse de notre héroïne quand il faut chasser ses amants trop collants… vous avez un large panel de personnages à aimer et à détester.

Sortie : 1 er mars. Oh my phone

Citations

 « Mon sac est prêt. Serviette de bain, huile solaire, lunettes, maillot et chapeau. Bonbons et biscuits, petite bouteille d’eau. Le dernier roman de Sophie Jomain, Cherche jeune femme avisée, tout un programme ! J’ai mon portefeuille et mon smartphone ! Tout est bon ! » p 67

« Je suis une célibataire pure et dure. Un amant dans chaque port et personne à la maison. » 119

« Caché derrière un écran de portable, tout devient plus simple. Mais rien n’est anodin » 177.

Djihane S.

4 réflexions sur “Oh my phone

  1. Pingback: Sommaire des romans | Les instants volés à la vie

  2. Salut,
    J’adore ton avis, il me donne encore plus envie de découvrir cette histoire !
    Je comprend la lecture « d’une traite », ça m’arrive également quand je suis bien passionnée par le déroulement de l’intrigue. 😉
    Tu nous dis que l’histoire est courte… C’est-à-dire ? Et ce n’est pas frustrant ?
    Bon, je sens bien que je vais craquer en tout cas. 😉
    Merci !

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Zia met son nez partout | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s