Noyé de la mer morte

noyé

Je remercie les éditions Baudelaire pour cette lecture.

Titre: Noyé de la mer morte
Auteure:
Paul Belka
Éditeur:
Baudelaire
Nombre de pages: 274
Catégorie:
Thriller
Parution: Mai 2015

Résumé

Plus René écoutait et moins il croyait en cette série de coïncidences extraordinaires. Il y a encore quelques mois il aurait pensé qu’il devenait paranoïaque. Mais aujourd’hui, après les derniers événements, ce n’était pas pareil. Tous ces faits dispersés et qui semblaient ne pas être connectés, n’étaient en réalité que des morceaux du même puzzle. Il en était certain. Deux astronautes et deux tentatives d’assassinats camouflées comme accidents. Son corps se couvrit de sueur froide. Le monstre était assis à la même table et mangeait tranquillement avec les personnes qu’il avait froidement essayé de tuer.

Avis

Ce roman commence de la meilleur des manières, on fait connaissance avec le personnage principal qui est René lors d’une de ses missions en avion de chasse. Les deux premiers chapitres sont consacrés à René au début de sa carrière, ils font office de prologue. Entre le deuxième et le troisième, une très longue ellipse est effectuée et René est à la retraite, il a 60 ans. Je dois avouer que cela m’a un peu dérouter, j’ai rarement lu de roman avec un sexagénaire en tant que héros. Mais finalement ça a ses avantages, on voit la vie d’une autre manière, chaque chose est abordée d’un point de vue d’un retraité, ce n’est pas banal.

L’histoire est centré sur la quête de vérité de René quant à la soit disant noyade de son ami cosmonaute russe Yuri Moïsseïev dans la Mer Morte (En Israël). Selon les autorités Russe et Israélienne, la mort serait due à une simple noyade, mais René doute fort que son ami cosmonaute, très en forme et subissant régulièrement des tests médicaux soit mort d’un infarctus. Ajoutons à cela qu’un ami de Yuri est décédé dans la même nuit, je ne peux qu’appuyer les doutes de notre cher René.

Pour connaître le fin mot de l’histoire, René voyagera principalement en Russie et en Israël. C’est la que son âge avancé est mis à contribution. Dans la narration, on sent bien que notre héros est déjà venu en Russie auparavant grâce aux comparaisons de l’actuel pays et de l’ancien état soviétique. Soit Paul Belka s’y connait beaucoup sur ce pays, soit il a fait d’énormes recherches. Tout y est décrit, des coutumes locales, aux noms des rues (Ancienne et nouvellement renommées) en passant par les paysages. Quant à Israël, on y apprend surtout comme il est difficile d’y entrer et la bureaucratie locale. J’avais vraiment l’impression de voyager tant l’auteur nous décrit avec justesse les villes où passe René.

Malgré tout ceci, je n’ai pas réussi à accrocher vraiment à l’histoire. Celle ci est originale mais manque de folie, même si je conçois que pour un sexagénaire (Ex cosmonaute ou pas), faire des aller-retour Paris-Moscou et Paris-Jérusalem est déjà une folie en soit. A travers les yeux du retraité René, on découvre une autre manière d’aborder la vie, mais au final on ne peut pas vraiment s’identifier au personnage si on est jeune. Ce qui m’a le plus passionné c’est de connaître la vie de René pendant la grande ellipse du début. Qu’est-ce qu’il a bien pu faire pendant tout ce temps ? On le quitte pilote d’avion de chasse et on apprend qu’il est allé dans l’espace. Qu’est devenue sa femme ? C’est toute ses petites choses qui m’ont fait tenir jusqu’à la fin.

Noyé de la mer morte est un thriller sympathique qui m’a fait voyager à défaut de me passionner. 

Fabien S.

2 réflexions sur “Noyé de la mer morte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s