Bouche cousue: Damnation

Damnation_543e2763d5598

Je remercie les éditions du Panthéon pour cette lecture.

Titre: Bouche cousue: Damnation
Auteure:
Chloé Manignal
Éditeur:
Editions du Panthéon 
Nombre de pages: 250
Catégorie:
Thriller / Horreur
Parution: 31/10/2014

Résumé de l’éditeur

Il resta figé devant ce qu’il était en train de voir, face à l’arbre. (…) Il devint blanc. Blanc de peur, blanc de tristesse, blanc. Comme les morts. Comme ceux que l’on enterre à jamais à six pieds sous terre. Ceux que l’on ne reverra plus jamais. C’est cette sensation qui lui venait au cœur. ». Un groupe de jeunes amis soudés depuis l’enfance loue pour l’été une maison paradisiaque : au programme de ces vacances, une débauche endiablée de mer, de soleil, de fêtes, de filles et d’alcool. Mais le rêve tourne rapidement au cauchemar quand les adolescents se retrouvent malgré eux pris dans un huis-clos diabolique et sanglant où la survie ne tient qu’à une règle : tuer ou être tué.

Avis

A la fin de ma lecture, je ressentais de vives émotions, rares sont les auteurs qui sont capables de nous faire ressentir des sentiments aussi forts avec leurs livres. Chloé Manignal a réussi à me mettre en colère contre ses personnages, leurs décisions et avec une fin déconcertante.

Aiden, Cullen, Connor, Drake, Betsan, Kurt et Vrag, 7 amis d’enfance,  ont décidé de fêter l’obtention de leurs diplômes de médecine en louant une maison en Colombie pour passer des vacances inoubliables… La narration se fait à la troisième personne et on suit un peu tout le monde au début, puis on se concentre surtout sur Aiden, mon personnage préféré en tout point, sur Rikka, une fille rencontrée par le groupe et rapidement intégrée, puis vers la fin sur Kurt. J’ai beaucoup aimé la style d’écriture de Chloé Manignal, son souci du détail se lit à travers ses minutieuses descriptions. Elle commence le roman avec un rythme lent, il m’a fallu plusieurs jours pour arriver à lire 100 pages, puis arrivé au milieu du livre le rythme s’accélère considérablement et je n’ai pas pu résister… J’ai fini les 150 pages restantes d’une seule traite.

Pourtant, l’intrigue commence dès les premiers pages, un disparu ? Un mort ? Un meurtre ? Qui sait ? Des choses étranges se passent et pourtant le groupe de jeunes adultes préfère profiter de ses vacances et ne pas penser à la menace qui plane sur eux. Le lecteur a envie de s’adresser à Aiden, Betsan et tous les autres, leur dire d’être sur leurs gardes ! Lire Bouche cousue: Damnation , c’est comme regarder un film d’horreur/thriller. On est captivé par les événements que traverse le groupe et on n’attend qu’une chose : Les révélations finales.

Tout le long du roman, l’auteure multiplie les pistes pour nous induire en erreur, nous faire croire qu’on détient la vérité mais elle seule la connait, c’est impossible de comprendre le fin mot de l’histoire tant qu’elle n’a pas décidé de nous le révéler. J’ai aimé les explications finales mais je n’ai pas apprécié la fin en elle-même. Je préfère une fin qui fait travailler l’imagination, quand le lecteur peut imaginer ce qui lui plait. Cela dit ce n’est pas une mauvaise fin et  cela ne gâche pas du tout ce livre de qualité.

Avec Bouche cousue: Damnation, Chloé Manignal signe un roman digne des meilleurs films d'horreur et thriller.

Fabien S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s