Les Hors-Venus

Les hors-venus

Je tiens à remercier les éditions Belfond pour cette agréable lecture.

Titre: Les Hors-Venus
Auteure:
Claire Julliard
Éditeur:
Belfond
Nombre de pages: 272
Catégorie:
Littérature française
Parution : 04/02/2016

Résumé

Désert de Chihuahua 2012. Mélanie, une jeune française de quinze ans marche au hasard, épuisée. Elle tente d’échapper a l »emprise du gourou de la secte dans laquelle elle vit avec sa mère depuis l’enfance. Reprise par les hommes du terrible Jordan Kimmel qui exerce un pouvoir sans limite sur ses fidèles, elle retombe sous son emprise. L’adolescente rebelle possède heureusement deux alliées dans la communauté: Mikael, un détective infiltré et Harlan, le gardien au lourd passé. Tours trois s’échappent, cette fois sans retour. Mais, leur liberté a un prix. Afin de se soustraire définitivement à l’emprise mafieuse des hommes de Kimmel, ces fuyards devront changer d’identité. Au terme d’un long périple, ils se réfugient sur une île déserte, du moins en apparence. De nouveau, ils sont vivre hors du temps, hors du monde mais enfin maître a bord. Cependant, pour Mélanie, Anuata, cette île mystérieuse au nom de femme est à la fois un Eden et une nouvelle prison.

Avis

Les Hors-Venus est une de ses fables initiatique où les questions suscitées sont plus importantes que l’histoire en elle-même. Doit-on abandonner sa liberté pour un peu de sécurité ? Sommes nous vraiment libres ?

Nous suivons Mélanie une jeune française qui vit dans le désert de Chihuahua sous le joug de Jordan Kimmel, le gourou de la secte de la Sainte Lumière Cosmique. Elle y est prisonnière depuis dix ans, toute une vie pour une fille de quinze. Elle a été formatée depuis toute petite à cette vie simple sans technologie et sans perversion. Une vie de travail et de foi. Une vie sans envie ni besoin. Mais pour Mélanie, qui a été obligée de prendre cette voie en suivant sa mère, s’en est trop. Elle se pose de nombreuses questions, plus par manque de culture que par défi d’autorité. Adolescent, on remet toujours tout en question. C’est encore plus vrai quand on a vécu privé de tout en ayant des bribes de souvenirs d’une vie moins stricte.

C’est quand elle arrive à fuir la secte avec Mikael et Harlan qu’elle commence à ouvrir les yeux sur l’infinité de possibilités que la vie nous offre. La liberté lui tend t-elle vraiment les bras ? Elle se pose encore plus de questions. Elle qui a été privée de son enfance ne se jette pas à corps perdu dans le monde. Grâce à son regard de jeune fille apeurée devant un monde qu’elle ne comprends pas, on prend conscience que notre existence ne nous appartient pas totalement. Sommes-nous vraiment libre de faire tout ce qu’on désire ? N’y a t-il pas toujours une personne pour nous dicter notre vie ? Est-il possible de vivre comme bon nous semble dans une société où les gens se mêlent de tout ? Où tout un tas de règles sont crées pour garantir la sécurité de chacun ? Où ces même règles nous obligent à rentrer dans un moule ?

Nous devons toujours rendre des comptes à quelqu’un. La liberté ne serait-elle pas un beau mirage ? On nous répète souvent qu’on a toujours le choix, qu’on est maître de son destin… Ne serait-ce pas plutôt l’inverse ? On choisit son emploi, mais on est obligé d’y aller pour gagner sa vie. On choisit nos politiques mais ceux-ci décident pour nous des lois à appliquer. Quand on choisit nos obligations et qu’on s’y plie, est-ce vraiment la liberté ?

Mélanie, Mikael et Harlan vont tout faire pour atteindre la vraie liberté. Pour cela ils vont s’isoler sur une île déserte. Mais cette île si salutaire se transformera en prison pour la plus jeune de la bande. La liberté de ne rendre compte à personne ne nous prive t-elle pas de possibilités de vie ?

Claire Julliard nous propose avec Les Hors-Venus de nous questionner sur le sens de la liberté dans notre monde moderne à travers les yeux de trois personnes en quête de ce caractère liberticide que tout le monde recherche au moins une fois dans sa vie. Qu’on soit prisonnier d’une secte ou de sa routine contemporaine. Un récit efficace qui vous amènera à vous interroger.

La liberté n’existe t-elle pas seulement si nous sommes seul ? 
Une liberté solitaire est-elle réellement salutaire ?

Citations

« La vie dehors s’avère plus compliquée que je ne l’imaginais. Il faut se justifier sans arrêt, décliner son identité, son âge, dire ce qu’on fait partout où l’on va. »

« Notre besoin de reconnaissance nous rend vulnérables. Il nous pousse à la soumission. »

« A l’intérieur de réseaux, chaque utilisateur manipule ses semblables pour son profit, pour son bien-être ou pour ne pas se sentir seul. Et il est manipulé à son tour à une plus vaste échelle mais il s’en moque. Car il adhère a cette forme de pensée. L’homme moderne consent avec délectation à son instrumentalisation. »

Fabien S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s