Le temps d’une saison

le temps d'une saisonJe remercie Eric Poupet et les éditions Erickbonnier pour cette lecture.

Titre: Le temps d’une saison
Auteur: Siwar al-Assad
Éditeur: Erickbonnier
Nombre de pages: 246
Catégorie:
roman
Parution: 12/11/2015

Résumé

Au lendemain de la Première Guerre Mondiale, Paris est en fête. Tout est exubérance, joie et nouveauté dans le Montparnasse des années folles. Mais Angèle de Lestrange, fille d’un éminent collectionneur d’art, sort d’une expérience sentimentale douloureuse. Afin de changer d’air, elle embarque pour New York, où elle logera chez une amie de son père dans l’Upper East Side, sans se douter que l’été 1920 marquera pour elle le début d’une transformation intérieure sans précédent.

Avis

« Je dédie ce récit aux amoureux de toutes les époques et de tous les continents. L’amour est le plus puissants des souffles, et le plus précieux des trésors. Puisse ce souffle ne jamais s’éteindre et continuer à illuminer nos quotidiens.« 

C’est avec ces mots que Siwar al-Assad nous convie dans son monde, dans sa préface, il voudrait nous parler d’amour, cette belle aventure…

Pour guérir son cœur en peine Angèle quitte Paris pour New-York, pour y séjourner pendant deux mois. On la suit dans sa découverte de cette ville cosmopolite à une époque riche, les années 1920. L’après guerre où tout semblait possible, on sent comme un air de liberté qui y plane. Le jazz y apporte une touche de folie pour enflammer les esprits et les adeptes de musique. C’est donc l’occasion pour Angèle d’oublier sa peine et de profiter de la vie mondaine. C’est ainsi qu’elle fera la connaissance de Charles avec lequel elle vivra non seulement une belle histoire d’amour mais elle se retrouvera embarquée dans une enquête liée au vol d’œuvres d’art.

Les éléments concernant l’enquête ne m’ont pas séduite car je ne suis pas une férue du genre policier, cela dit, je les oubliais volontiers pour l’histoire d’amour entre Angèle et Charles mais aussi pour imaginer le cadre dans lequel l’histoire beigne. A travers son style descriptif, l’auteur nous plonge dans un univers vintage. Dans Le temps d’une saison on trouve aussi de l’insouciance propre à la jeunesse et à cette époque où s’amusait était un art.

Siwar al-Assad a une belle plume entraînante et agréable à lire. Du haut de ses 246 pages, on n’a pas forcement le temps de faire le tour de cette histoire mais on passe un agréable moment en compagnie des personnages du roman. Angèle est une jeune femme forte et qui a envie de vivre la vie à laquelle elle aspire. Elle est très attachante et sa naïveté touchante.

Le temps d’une saison est donc une belle surprise. L’enquête mise à part, l’histoire est entraînante, l’époque dépeinte est magnifique et la conception de l’amour de l’auteur est romantique.

Djihane S.

Publicités

2 réflexions sur “Le temps d’une saison

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s