Ker Is: La Legende de La ville au milieu des flots

kerisjpgTitre: Ker Is: La Legende de La ville au milieu des flots
Auteurs: 
Jean-Pierre Kerloc’h et Jérémy Moncheaux
Éditeur: Albin Michel jeunesse
Nombre de pages: 36
Catégorie:
Conte
Parution: 01/09/2010

Résumé

Dahud, la fille du roi Gradlon, était parfumée et piquante, fantasque et rebelle. Pour son plaisir, le roi fit bâtir, sous la mer, une magnifique cité : Ker-Is, « la ville plus basse que la Mer ». À marée haute, ses portes-écluses devaient rester fermées, sinon la ville serait engloutie. Et Dahud promit de ne jamais se séparer de la clé d’or. Dès lors dans la ville, tout ne fut que fête, amour et joie. Jusqu’à ce que la malédiction de Gwennolé, saint homme d’Église, s’accomplisse, sous les traits attirants d’un prince auquel Dahud ne put résister : la clé d’or fut dérobée, la ville engloutie, et la princesse sombra elle aussi dans les flots.
Mais on dit que la mer, retrouvant sa douceur, berça la princesse sur son sein et lui rendit la vie…

Avis

Ker-Is est un très joli conte breton que je découvre grâce à ce livre magnifiquement illustré. Les dessins accentuent le côté merveilleux de l’histoire et nous font voyager à travers un festival de couleurs. La plume des auteurs est poétique, une sorte de mélodie semble l’animer pour nous murmurer cette histoire jaillissant  du fond des flots.

Le conte relate l’histoire de Dahud la fille très aimée de son père, le roi. Il ne lui refusait rien et quand elle lui demande de lui bâtir une cité sous le niveau de la mer, le père s’exécute. Elle n’avait toutefois qu’une consigne, à bien faire attention et à fermer les portes-écluses de la cité à marrée-haute sinon elle sera engloutie sous les flots. La ville baignait dans l’amour et la joie. Cela ne plaisait pas du tout à Gwennolé, l’homme d’église du roi qui accuse la jeune fille d’avoir détourné le peuple de la religion. Saura-t-il laisser Dahud en paix ?

J’ai beaucoup aimé cette histoire aux allures de conte celtique. Le personnage de Dahud est attachant mais on l’admire surtout pour son amour pour la liberté. Une forte personnalité, malgré son jeune âge, elle sait ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle ne veut pas. Pourquoi obéir à des règles quand on peut profiter pleinement de la vie ? Son père lui portait un amour infini et il choisirait sa fille envers et contre tous. Même quand le diabolique Gwennolé le met en garde contre les excès de Dahud et le maudit pour son refus d’obtempérer.

Ker-Is est un joli conte à lire et à admirer à travers de magnifiques illustrations qui ornent chaque page du livre. Une très belle découverte. Un conte triste et touchant.

Djihane S.

Une réflexion sur “Ker Is: La Legende de La ville au milieu des flots

  1. Pingback: Challenge jeunesse / Young Adult | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s