Free dance

free danceSynopsis

Grâce à une bourse d’études, la jeune ballerine Ruby Adams, originaire du Midwest, fait ses premiers pas dans une prestigieuse école de danse new-yorkaise. Elle rencontre par hasard Johnnie Blackwell, un violoniste anglais talentueux. Alors que tout les oppose, une compétition qui pourrait changer leurs vies les pousse à mettre en commun leurs talents, avec l’appui de la troupe de hip-hop The SwitchSteps, et les amène à explorer leurs univers respectifs ; plus encore, à se découvrir eux-mêmes.

Bande annonce

Avis

J’ai toujours été fan des films de danse, même si souvent ils ont toujours la même intrigue et certains éléments qui reviennent à chaque fois. Rares sont ceux qui se détachent du lot. Mais cela ne m’empêche pas pour autant de les apprécier.

Free dance relate l’histoire de Ruby qui, grâce à une bourse, étudie dans une prestigieuse école de danse New-yorkaise. Elle rencontre Johnnie, un talentueux violoniste qui gagne sa vie en jouant dans le métro. Il va se retrouver dans une très mauvaise posture et cela va donner envie à Ruby de l’aider. Ensemble, ils vont se préparer pour participer à un concours de violonistes accompagnés de danseurs et tenter de gagner les 25000 dollars mis en jeu et la bourse d’étude.

Le début du film est une suite de clichés, j’avais peur d’être déçue en voyant que le film était dénué d’originalité. La fille qui tombe amoureuse du mystérieux ténébreux qui a du talent, celui-ci a des problèmes et elle veut l’aider. Ruby avait du talent mais elle avait quand même des difficultés à l’école, etc. Heureusement, plus le film avançait, plus il prenait de l’assurance. L’introduction du violent mixé avec du dubstep c’est vraiment original et le tout a un super rendu sur l’écran.

Les dernières minutes du film étaient un magnifique bouquet final, on en a eu plein les yeux. C’était excellent! Même si l’histoire est classique sur certains points, le film arrive à apporter son grain de sable dans le merveilleux univers des films de danse. J’ai adoré les musiques, les danses et le mélange des deux, bien sûr. J’avoue avoir eu des frissons durant le final. Je pense que j’ai du être danseuse dans une autre vie.

Les personnages sont sympathiques sans pour autant sortir du lot. J’ai aimé Ruby, son parcours pour s’améliorer et poursuivre ses rêves. Elle a un grand cœur et aime aider son prochain. Johnnie est le beau gosse, bad boy du film, il est très doué avec un violon et le titre qu’il a composé était magnifique. Il y avait une belle alchimie entre les deux acteurs interprétant les rôles principaux Keenan Kampa et Nicholas Galitzine.

Free dance, malgré un début plein de clichés a su se détacher du lot pour nous offrir un très beau spectacle. Entre musique et danse les personnages laissent libre court à leur créativité. J’ai beaucoup aimé ce film, à voir pour les amateurs du genre.

Djihane S.

Publicités

8 réflexions sur “Free dance

  1. Ah, j’adore ce genre de films ! Les Sexy Dance, Street Dance, etc. sont tous passés sous mes yeux ! ^^ Alors je sais déjà que j’aimerais celui-ci et ta chronique me conforte dans cette idée. Hâte de le voir (mais pas au cinéma, je bougerais trop pendant le film, il vaut mieux que je le visionne chez moi à sa sortie dvd ou quand il passera à la télé ^^).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s