La Princesse et la Reine, ou Les Noirs et les Verts (Dangerous Women)

dangerous womanTitre: La Princesse et la Reine, ou Les Noirs et les Verts (9eme nouvelle du recueil Dangerous Women partie 1)
Auteure: 
G. R. R. Martin
Éditeur:
J’ai lu
Traducteur:
Benjamin Kuntzer
Parution :
01/06/2016 
Catégorie:
Fantasy
Nombre de pages:
114 pages

Principe du recueil

Dangerous Women est une anthologie de 21 nouvelles sur le thème des femmes fortes et « explorant les sommets que des femmes courageuses peuvent atteindre ainsi que les abysses que des femmes perverses peuvent sonder ». En France le recueil est divisé en deux, un pour les auteurs hommes, un pour les auteures femme.

Résumé de la nouvelle

Presque 200 ans avant les événements du Trône de fer, la lutte de pouvoir entre la princesse Rhaenyra et sa belle-mère Alycent va déclencher la « danse des dragons » et ensanglanter le continent de Westeros tout entier.

Avis

Il suffit d’inclure une nouvelle dans l’univers du Trône de fer dans un recueil pour que je l’achète. Je ne savais pas sur quoi serait centrée la nouvelle mais j’étais ravi de découvrir que ça relatait la fameuse « Danse des dragons ». Dans la saga Game of Thrones on voit de temps en temps des personnages faire référence à cette sanglante bataille fratricide mais sans rentrer dans les détails. C’est surtout dans les nouvelles avec Dunk et l’Oeuf, préquelles du trône de fer, que l’on en entend parler plus en profondeur. Leurs aventures se passent quelques dizaines d’années après la danse des dragons mais on y ressent encore les répercutions de cette guerre.

Le livre qui traite le plus de ce sujet est « Les origines de la saga » dont je parle dans cette vidéo. Dans cette bible de la saga, c’est un mestre qui en parle en quelques pages, tandis que dans cette nouvelle c’est en 114 pages que cette histoire passionnante est racontée.

Je dois vous prévenir tout de suite, cette nouvelle s’adresse surtout aux grands fans de la saga Game of Thrones ou de George R. R. Martin. Je ne pense pas que c’est avec cette nouvelle que les lecteurs devraient découvrir le style si particulier de l’auteur. Sa façon de faire peut en effrayer plus d’un, j’ai arrêté de compter le nombre de personnage quand j’ai dépassé la barre des 100. Il y a une réelle complexité même pour un connaisseur de l’univers. Je vous conseille aussi d’avoir lu la saga avant d’attaquer cette nouvelle. Ce n’est pas une obligation puisque 200 ans séparent la nouvelle de la saga, mais il y a un certain charme à rencontrer les ancêtres des personnages que l’on connaît.

L’histoire retrace donc la tristement célèbre « Danse des dragons » qui opposait Aegon II a sa demi-sœur Rhaenyra. Les deux souhaitant accéder au trône après la mort de Viserys I Targaryen, leur père. Cette guerre qui dure 2 ans est connue de tous les habitants de Westeros, ce fut la première guerre au sein de la famille Targaryen. Chacun devait choisir son camp entre les deux prétendants. Et bien sûr, en ce temps là, les dragons étaient beaucoup moins rares qu’à l’époque de Daenerys. Comme il est de coutume avec Martin, il n’y a pas de héros. C’est au lecteur de choisir son camp tout comme les protagonistes, il n’y a pas de camp meilleur que l’autre, il n’y a ni gentils ni méchants.

Cette nouvelle est extraordinaire. J’en suis scotché, en seulement 114 pages on connaît tout de ce la Danse des dragons. Bien sûr c’est résumé, mais ce strict minimum est parfait. Je ne peux m’empêcher de me demander comment quelque chose d’aussi riche et complexe peut sortir de la tête d’un seul homme. Martin ne se repose jamais sur ses lauriers, il élabore moult rebondissements, encore et encore. Le plus impressionnant c’est qu’il a pensé à tout cela pendant l’écriture du Trône de fer. Son cerveau est une mine d’or, une genèse incroyablement riche. C’est indescriptible. Cette nouvelle coup de cœur pourrait être adaptée en série spin off sans aucun problème.

Stupéfiante et envoûtante ! 

Fabien S.

3 réflexions sur “La Princesse et la Reine, ou Les Noirs et les Verts (Dangerous Women)

  1. Pingback: Pile à lire de janvier | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s