Les divins secrets des petites yaya

les_divins_secrets_des_petites_yaya__c1_largeTitre: Les divins secrets des petites yaya
Auteure: Rebecca Wells
Traductrice: Dominique Rinaudo
Éditeur: Charleston
Nombre de pages: 544
Catégorie:
roman
Collection: poche
Parution: 14/10/2016

Résumé de l’éditeur

« Une danseuse de claquettes maltraite ses enfants… » Quand Vivi Walker lit dans le « Sunday New York Times » le portrait que brosse d’elle sa fille Siddy, metteur en scène à succès, elle la renie sur le champ. Afin d’aider à renouer le dialogue entre la mère et la fille, les amies intimes de Vivi finissent par la persuader d’envoyer à Siddy son album souvenir : « Les divins secrets des petites ya-ya ».
Siddy va alors plonger dans l’univers des ya-ya, du nom cajun que les quatre amies se sont donné lors de leur folle jeunesse en Louisiane. Elle découvre un petit groupe à part, soudé par une amitié que rien n’a jamais pu affaiblir. A travers ces souvenirs fragmentés, Siddy découvre ainsi une image inattendue de l’exubérante Vivi, une femme meurtrie que seul le soutien indéfectible de ses amies a pu maintenir debout.

Avis

Les divins secrets des petites yaya a déjà été publié aux éditions Belfond en 1998. Les éditions Charleston proposent une version poche du roman. Avec une très belle couverture qui respire le bonheur de vivre.

Tout commence avec une dispute celle d’une fille avec sa mère. Pour essayer de se comprendre, la maman, Vivi, accepte d’envoyer son album avec tous ses souvenirs de jeunesse à sa fille, Siddy. Lettres, coupures de journaux et photos nous font voyager au cœur des secrets des petites yaya, la bande d’amies de Vivi. Yaya, ce drôle de mot veut dire : «que tout le monde parle en même temps ».

Les divins secrets des petites yaya est un roman sur les histoires de famille mais surtout les rapports mères-filles. Une virée dans les années 1940/1950 entre souvenirs d’enfance et de fortes amitiés qui ont donné naissance à la tribu des yaya. Le passé sera nécessaire pour que mère et fille se comprennent enfin et cela va même permettre à Siddy de remettre en question sa propre vie et ses choix.

Ce roman est aussi un espace géographique bien précis, la Louisiane que l’on découvre à travers ce texte. Nous avons l’impression d’y séjourner, le temps d’une lecture. Je n’ai malheureusement pas été entièrement séduite par cette histoire que j’ai trouvée longue à lire. Surtout le début, l’histoire peinait à démarrer. Mais heureusement que la seconde partie est plus passionnante quand on part à la découverte des yaya et de leurs secrets. Quatre personnalités riches et fortes.

Ce que j’ai le plus apprécié dans ce livre, c’est donc l’histoire de l’amitié des Yaya qui sont très attachantes que j’ai trouvé rafraîchissante et pleine de tendresse. J’ai moins aimé l’histoire de la relation mère/fille de Vivi et Siddy. Vivi maltraitait ses enfants à cause notamment de ses problèmes d’alcool et cela m’a peinée. Toutefois…

Les divins secrets des petites yaya est un joli roman au féminin qui traite de l’amour dans tous ces états : amical ou filial. On l’apprécie pour la belle balade dans les années 1940/1950 et pour ces petites yaya qui se sont promises une amitié éternelle, leurs peines, joies et frasques sont mémorables.

Djihane S.

Publicités

5 réflexions sur “Les divins secrets des petites yaya

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s