Les cartographes, livre 2, le passage d’or

les-cartographes-2Merci aux éditions Nathan pour cette lecture passionante.

Titre: Les cartographes, livre 2: Le passage d’or
Auteur: S.E. Grove
Éditeur: Editions Nathan
Nombre de pages: 564
Catégorie: fantastique
Parution: 06/10/2016

Résumé

1892. Un an s’est écoulé depuis que Sophia et Theo sont revenus à Boston. Après des mois de recherches, Sophia découvre que la clé pour retrouver ses parents se trouve dans un Âge lointain, en Europe, sous la forme d’un journal laissé par sa mère. La jeune fille part donc à l’aventure à travers les océans, guidée par une mystérieuse carte mémorielle de cet Âge. Mais à la dernière minute, Theo ne peut l’accompagner. Entre intrigues politiques et menace de guerre, il va devoir enquêter pour prouver l’innocence de Shadrack, l’oncle de Sophia, accusé de meurtre..

Avis

Chronique du tome 1

J’aime beaucoup cette saga qui est la première de l’auteur. Les cartographes a ce petit quelque chose de passionnant qui nous pousse à en apprendre toujours plus sur l’univers de la saga. S. E. Grove a construit un monde très riche et même avec ce tome 2 nous ne touchons du doigt qu’un tout petit morceau de cet univers.

Le début du Passage d’or est assez identique à La sentence de verre. Sophia se met en route pour retrouver un membre de sa famille. Ici ce sont ses parents qui sont partis en exploration et qui ne sont jamais revenus. Supposés mort, et pourtant, Sophia reçoit une lettre de son père… Elle se met alors en route et on découvre avec elle de nouvelle ères toutes plus intéressantes les unes que les autres ainsi que de nouveaux personnages charismatiques.

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans ma lecture au début, quand Sophia faisait des recherches sur les Nihilismiens, les méchants du tome 1. C’est seulement dans ce tome 2 que j’ai compris la vraie finalité de leurs objectifs et la façon dont ils voient le monde. Et bizarrement j’ai partagé leur vision de la réalité qui est selon eux fausse. Difficile d’apprécier une lecture quand on pense que les aventures qu’on vit ne sont qu’illusion. Heureusement, une fois l’intrigue commencée j’ai vite oublié cette idée et j’ai pu apprécier à sa juste valeur le roman.

Dans le premier tome, le roman était partagé entre les points de vue de Sophia et de Shadrack, son oncle qu’elle partait sauver. Dans le tome 2 c’est toujours Sophia le personnage principal, mais nous avons droit à une sorte de journal de bord de ses parents, des années plus tôt. C’est une similitude que j’ai beaucoup aimé. Connaître un peu ses parents avant de peut être les retrouver…

Le passage d’or répond aux attentes que suscite le tome 1. Les cartographes est une saga très riche et captivante. Avec un style d’écriture facile à lire, S. E. Grove nous plonge dans un monde unique. 

Fabien S.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s