Glam’ : Blog d’une stagiaire

edb-glam-couvJe tiens à remercier EDB pour cette très lecture.

Titre: Glam’ : Blog d’une stagiaire
Auteure: 
Virginie Platel
Éditeur:
EDB
Nombre de pages: 277
Catégorie:
Chick lit
Parution : 01/03/2017

Résumé

28 ans, fraîchement larguée sur les marches de l’autel, de retour dans sa chambre d’ado chez ses parents et sans emploi malgré ses nombreux diplômes, Alyson fait le point et panique.
En désespoir de cause, elle signe pour le poste que lui propose le webzine féminin le plus en vogue du moment.
Stagiaire ? Elle ? Dans cet univers fait de stress et paillettes où les journalistes sont aussi piquantes que leurs talons aiguilles, Alyson n’a pas d’autre choix que se fondre dans la faune de la rédaction. Et quand on a Lou Sherman comme patronne, votre capacité d’adaptation en milieu hostile peut vous sauver la vie.
Suivez Alyson au fil de son blog-exutoire et découvrez l’envers du décor de Glam’ comme vous ne l’avez jamais vu.

Avis

A 28 ans, Alyson a un doctorat et une longue liste de diplômes sur son CV. A 28 ans, elle est aussi célibataire après s’être fait larguer le jour de son mariage. N’ayant pas encore trouvé de travail, elle est obligée de retourner vivre chez ses parents. C’est le médecin de famille qui arrive à lui obtenir un entretien dans Glam’ un webzine féminin, très tendance. C’est loin des rêves d’Alysson mais elle accepte d’être stagiaire au sein de cette boîte déjantée.

La première chose qui nous interpelle en lisant Glam est le fait que le texte mêle une écriture sous forme de journal intime avec des extraits de blog, ses commentaires ou encore des échanges de mails. Le roman surfe sur des valeurs actuelles. Alysson, en plus de son travail d’esclave… oups… de stagiaire, tient un blog dans lequel elle raconte ses mésaventures. J’ai aimé le fait que l’auteure évoque la blogosphère, c’est un sujet intéressant pas souvent abordé dans les romans. J’ai beaucoup aimé.

Virginie Platel nous plonge, avec humour, dans le monde des stagiaires. Ces esclaves des temps modernes. Une touche de douce folie ponctue donc l’histoire appuyée par le ton humoristique de Glam’. J’ai bien ri et je me suis identifiée à Alysson au début quand elle parlait de son doctorat. L’image que les gens ont de ceux qui s’engagent dans de si longues études est si juste dans le roman!

Glam’ c’est aussi des personnages déjantés. Les employées du webzine sont vraiment atypiques. Ajoutons à cela le fait que l’écriture de Virginie Patel est assez visuelle, on avait l’impression de visualiser les scènes dans lesquelles les protagonistes évoluaient. L’auteure est scénariste, cela a dû influencer sa plume. Elle reprend quelques codes de la chick lit à sa sauce et son roman s’inspire également de séries américaines.

Glam’ est une lecture chick lit sympathique, légère, avec un brin de romance pour passer un bon moment en compagnie de personnages déjantés. Le roman évoque, avec humour, la situation de ce peuple opprimé que l’on nomme stagiaires.

Djihane S.

7 réflexions sur “Glam’ : Blog d’une stagiaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s