Du feu de l’enfer


Je remercie les Presses de la cité pour cette lecture.

Titre: Du feu de l’enfer
Auteur:
Sire Cedric
Éditeur:
Presses de la cité
Nombre de pages: 560
Catégorie:
Polar, suspense, thriller
Parution: 09/03/2017

Résumé 

Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et soeur. Un jour, l’une des combines d’Ariel tourne mal
et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s’accumulent autour d’eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s’intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera
les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l’épreuve les liens du sang.

Avis

Encore un livre qui m’a attiré uniquement par son auteur. J’ai aimé la plume de Sire Cedric dans Avec tes yeux, dans Du feu de l’enfer, j’ai été conquis. Il a ce petit quelque chose qui le rend différent des autres auteurs de thriller. C’est difficile à décrire tant c’est unique.

Son style d’écriture est entraînant et sa mise en page avec des retours à la ligne dans les moments d’action donne une impression de rythme qui s’accélère. On est happé par le récit tant il fascine par son coté sombre. Il est addictif et c’est un vrai page turner. Les chapitres et les différents points de vues s’enchaînent à une vitesse folle. Même dans les temps mort, il se passe des choses qui nous poussent à a continuer notre lecture.

Dans ce nouveau livre de Sire Cedric, on suit Manon, une thanatopractrice, une femme qui maquille les cadavres pour les rendre présentables. Sa vie est réglée comme du papier à musique, mais pas toujours dans le bon sens du terme. Son frère aîné Ariel a tendance à lui gâcher la vie en lui demandant de l’aide ou en l’entraînant dans des magouilles. Ils sont diamétralement opposés.

Manon est posée tandis qu’Ariel vit de petits boulots, a des ennuis avec la police de temps à autre, mais trempe constamment dans une affaire louche. Et justement, c’est à cause de l’une d’elles que la vie de Manon va prendre un tournant. Alors qu’elle est bien décidée à bannir son frère de sa vie, celui-ci la rend complice d’un événement qui va la lier à une secte satanique… les cadavres vont inexorablement s’accumuler.

Sire Cedric est un maître du suspense. Son histoire est construite de façon à rendre le lecteur accro dès les premiers pages. Il donne quelques indices ici et là, sans révéler le principal, laissant le lecteur se faire des films, s’imaginer des tas de scénarios possibles. Mais l’esprit de Sire Cedric est impénétrable. Impossible de deviner la fin de l’histoire, surprise garantie.

Du feu de l’enfer est un excellent thriller. Olivier Norek (Lieutenant de police mais aussi écrivain) prétend que c’est « un roman addictif écrit à l’encre noir des ténèbres ». Il a tout à fait raison, je ne vois pas meilleur formulation pour décrire la façon dont ce roman a été écrit. L’encre noir des ténèbres…

Du feu de l’enfer est un thriller coup de cœur, surprenant et addictif.

Fabien S.

5 réflexions sur “Du feu de l’enfer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s