Sword Art Online: Ordinal Scale

Synopsis

Le film se passe en 2026, 4 ans après la sortie du Nerve Gear, un casque qui permet de guider un avatar dans un monde virtuel. Une nouvelle machine qui se veut concurrente au Nerve Gear, l’Augma vient d’être développé et son principe ne repose pas sur le full dive, mais sur la réalité augmentée pour immerger les joueurs dans le jeu. Il est sécurisé, ergonomique et laisse les utilisateurs l’utiliser quand ils sont conscients, il bat les records du Nerve Gear. Un des jeux proposés se nomme « Ordinal Scale », un jeu de rôle massivement multijoueur en réalité augmentée (abrégé en ARMMORPG). Asuna et ses amis y jouent depuis un moment, mais quand Kirito décide de les rejoindre, ils vont se rendre compte que le jeu n’est pas aussi amusant qu’il en a l’air, notamment à cause d’anciens directeurs de SAO qui ont décidé de saboter le jeu.

Bande annonce

Avis

Etant un grand fan du light novel j’étais ravi d’apprendre que mon cinéma diffusait le film Sword art online. J’attendais beaucoup du film, peut être un peu trop parce que j’ai été un petit peu déçu. La force de la saga de Reki Kawahara réside dans le fait que Kirito se rende dans des jeux en réalité virtuelle. Dans Ordinal Scale on passe à de la réalité augmentée qui se passe dans le monde réel. Un choix étrange sachant que le scénariste du film n’est autre que l’auteur des light novel. Une fois cette information enregistrée, j’ai tout de même profité du film, je dois l’avouer. Je ne me suis pas ennuyé, j’en attendais simplement plus.

J’ai beaucoup aimé toutes les références aux 4 premiers tomes de la saga, que ça soit avec les personnages présents, les dialogues ou les visuels. Tout un tas de petits clins d’œil indétectables pour un non initié à la saga SAO mais très apprécié par les fans. Le film se passant 4 ans après la fin du premier arc dans l’Aincrad, il n’était cependant pas obligatoire de connaitre toute l’histoire. Des explications sont fournies aux spectateurs pour qu’ils puissent bien comprendre le contexte. Le film peut donc se voir indépendamment de la lecture des lights novels. Mais c’est un plus, il ne faut pas se le cacher.

Concernant le visuel, rien à redire. C’était très beau. Les combats étaient réussis et spectaculaires, en particulier le combat final. N’ayant pas encore vu le moindre anime de SAO, le doublage ne m’a pas posé de problème. L’histoire était intéressante, bien que certains fans de la saga aient pu deviner quelques éléments. Le film était un poil long à se mettre en route mais c’est sans doute parce que je fais partie des gens connaissant les capacités du héros.

Ordinal Scale est un film d’animation très sympathique dans l’univers de Sword Art Online que je conseille autant aux fans qu’aux néophytes. 

Fabien S.

3 réflexions sur “Sword Art Online: Ordinal Scale

  1. Pingback: Bilan films mai 2017 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s