Gary Cook, tome 1 : Le pont des oubliés

Je tiens à remercier les Editions Nathan pour cette lecture.

Titre: Gary Cook, tome 1 : Le pont des oubliés
Auteurs: 
Romain Quirot et Antoine Jaunin
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 393
Catégorie: 
Jeunesse
Parution: 31/08/2017

Résumé

Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales.
Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l’un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliot à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d’aventure.
Autour d’eux pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d’immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l’espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n’ont pas accès – jusqu’au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l’équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord du Deucalion VII.
S’ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliot et Max vont devoir prendre tous les risques…
Une trilogie à l’univers ultra-visuel, poétique et cinématographique, en Miyasaki et Mad Max.

Avis

Bande annonce

Gary Cook est une parution star chez les éditions Nathan. La promotion du livre est même accompagnée d’une excellente bande annonce qui m’a donnée envie de voir le roman adapté sur grand écran. J’adore aussi la couverture du livre.

Gary Cook est un jeune adolescent vivant dans un monde submergé par les flots et qui a l’air condamné à la destruction totale. Pour survivre sous le pont des oubliés, Gary et ses deux amis Max et Elliott partent à la pêche dans une mer loin d’être clémente. Les habitants de ce monde dévasté ne rêvent que d’une chose quitter la terre pour l’espace. Leur seule chance, monter à bord des navettes qui s’enfuient dans l’espace mais les places ne sont réservées qu’aux habitants des mystérieuses tours blanches.

J’ai été emballée par le concept du roman. Le synopsis que je vous propose ici me fait penser que l’idée de départ était vraiment excellente. De plus, je suis friande de ce genre de lectures mais je pense que, cette fois-ci, je suis passée à côté. Je n’ai malheureusement pas été séduite par le premier tome de Gary Cook et cela pour plusieurs raisons. Dès les premières pages on est plongé dans un univers très masculin et assez enfantin. J’ai donc eu du mal à rentrer dans ma lecture. De plus, la pêche, l’activité pratiquée par Gary et ses amis ne m’a pas vendu du rêve. Même si celle-ci se déroule dans un monde post-apocalyptique et que les créatures sous-marines étaient intrigantes. Le souci est qu’on y consacre beaucoup de temps et on en parle durant une bonne partie du roman, pour ne pas dire la majeur partie du texte.

Ce premier tome est très introducteur car j’avais l’impression qu’il ne s’y passait pas grande chose de notable. Chaque fois que je pensais que le récit allait enfin décoller, la tension retombe et on demeure dans l’attente de quelque chose. Même la fin m’a laissée sur ma faim, pas de révélations. Ça manquait de dynamisme et il y avait quelques longueurs qui alourdissait le texte. Je suis bien embêtée car Gary Cook avait du potentiel mais je trouve que ce tome 1, n’exploite pas pleinement tout ce que l’on nous promettait dans le synopsis. J’attendais de voir « Une trilogie à l’univers ultra-visuel, poétique et cinématographique, en Miyasaki et Mad Max. » Peut être que les deux prochains livres de la série nous réservent plus de surprises ? Je l’espère.

Peut être que j’avais trop d’attentes, peut être que je suis vraiment passée à côté de cette lecture. D’autres lecteurs pourraient être séduits par Gary Cook, un personnage qui est tout de même intéressant. Lui aussi j’en attends beaucoup de lui, il a su évoluer et dépasser sa timidité. Un héros pas conventionnel et tant mieux. J’espère que les prochains tomes lui réservent plus d’aventures.

Un concept de départ prometteur mais qui ne m’a malheureusement pas séduite. A cause d’un premier tome bien trop introducteur et un univers intéressant mais qui n’est pas pleinement exploité. J’en attends beaucoup des suites de cette série.

Djihane S.

4 réflexions sur “Gary Cook, tome 1 : Le pont des oubliés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s