Wanda

Je remercie les Presses de la cité pour cette lecture.

Titre: Wanda
Auteure: 
Madeleine Berthaud-Mansiet
Éditeur: 
Presses de la cité
Nombre de pages: 455
Catégorie:
roman féminin
Parution: 18/06/2017

Résumé 

En Australie, au XXe siècle. La destinée bouleversante de Wanda, née d’une mère aborigène et d’un Père blanc qu’elle n’a jamais connu. Rejetée par son peuple, arrachée à sa culture pour devenir domestique dans une famille de Blancs, la jeune métisse se retrouve un jour face à son père. Mais la vengeance guérit-elle d’un passé de souffrances ?

Avis

Wanda voit le jour en 1946, en Australie, dans une réserve aborigène. Elle est le fruit d’une mère aborigène et d’un père blanc. Ce métissage va lui causer le rejet des siens. Elle sera néamoins très aimée par sa mère. La seule information que Wanda avait sur son père est la couleur de ses yeux: vairons et qu’il était garde dans leur refuge. La couleur de sa peau plus clair que celle de son peuple, la mènera loin de chez elle, à l’âge de 8 ans, pour devenir domestique chez les blancs.

Quel beau voyage littéraire offert par Madeleine Berthaud-Mansiet. Les paysages son magnifiques et sauvages, le parfait décor pour se plonger dans le passé et le présent de nos personnages. D’autant plus, que nous avons droit à plusieurs narrateurs qui nous donnent une vision bien plus approfondie de l’histoire. Même si je ne suis pas très friande de ce genre de procédé, il a une fonction documentaire et nous donne cette vision de grandeur à l’image de l’Australie. Le destin de plusieurs familles s’entrecroise, un voyage à travers la nature humaine.

Le périple de Wanda est semé d’embûches, elle rêve de vengeance et s’interroge sur son identité. A son histoire viennent se greffer d’autres récits, ceux d’autres personnages qui auront leur importance. L’auteure joue parfaitement avec les points de vues, avec les tranches de vie du côté des aborigènes mais également du côté des blancs. De ce fait, le lecteur est impliqué émotionnellement. Je ne comprendrai jamais ce qui pousse des hommes à traiter d’autres hommes comme des animaux parce qu’ils sont différents d’eux, en général, physiquement. Ce roman pointe également du doigt la cruauté humaine durant la colonisation.

Wanda est une belle fresque littéraire que j’ai beaucoup aimée. J’ai passé un moment agréable en compagnie des personnages du roman. Le temps d’une lecture, j’ai voyagé dans un pays que je rêve de visiter. Le tout est porté par une très belle plume.

Djihane S.

3 réflexions sur “Wanda

  1. Pingback: Wanda — Les instants volés à la vie – musnadjia423wordpress

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s