La trilogie du tearling, tome 3 : Le sort du Tearling

Je tiens à remercier les Editions JC Lattès pour cette lecture.

Titre: La reine du Tearling, tome 3: Le sort du Tearling
Auteure: 
Erika Johansen
Traductrice:  Valérie Rosier 
Éditeur: 
Editions JC Lattès
Nombre de pages: 450
Catégorie: 
Fantasy
Parution: 08/11/2017

Résumé (spoil)

Au fil des jours, Kelsea Glynn apprend à assumer ses nouvelles responsabilités de souveraine. Mais en stoppant les livraisons d’esclaves au royaume voisin de Mortmesne, elle a provoqué la colère de la tyrannique Reine rouge, qui tire son pouvoir de la magie noire. En représailles, sa terrible armée déferle sur le Tearling pour s’emparer de ce qui, selon elle, lui revient de droit. Rien ne peut arrêter l’invasion.
À mesure que l armée Mort se rapproche, voici qu’une mystérieuse connexion s’établit entre Kelsea et une époque datant d avant la Traversée. Elle se trouve unie à une étrange alliée, qui pourrait s’avérer dangereuse : une certaine Lily, qui lutte pour sa vie dans un monde où il ne fait pas bon être femme. Bientôt, Kelsea elle-même commence à changer ; elle ne reconnaît plus ni son reflet dans le miroir, ni l’extraordinaire pouvoir dont elle dispose à présent. Qui sait ? Le sort du Tearling, et celui de l’âme-même de Kelsea, dépendent peut-être de Lily et de son histoire ? Mais pour la Reine du Tearling, face aux hordes noires qui menacent de déferler sur sa cité et sur son peuple, le temps vient à manquer.

Avis (sans spoil)

Chroniques: tome 1, tome 2

Voici une fin de saga que j’attendais avec impatience. Pendant presque 3 ans, Kelsea et ses compagnons m’ont accompagnée, m’ont hantée et ils ne sont pas prêts à me quitter. Cette saga fait partie désormais du panthéon littéraire de mes séries favorites de tous les temps. Ce troisième tome est donc un gros coup de cœur.

Pour rappel, Kelsea n’a que 19 ans mais elle doit d’ores et déjà accéder au trône du Tearling et assumer toutes les responsabilités que ce rôle exige. Elle a vécu jusqu’alors dans une famille adoptive, loin des intrigues de la cours, pour sa propre sécurité. A partir du moment où elle est sortie de l’ombre et même escortée de la garde de la reine, son voyage jusqu’au Donjon sera semée d’embûches. Plusieurs personnes veulent sa mort et ne lésineront pas sur les moyens pour y arriver.

Ce fut le point de départ de ce périple extraordinaire. Je n’aurai jamais pensé qu’Erika Johansen nous mènerait là où elle nous a menés à la fin du 3ème tome. Le point fort de cette saga est indéniablement son originalité, de ce fait, l’impossibilité pour le lecteur de deviner quoi que ce soit. On avance dans l’inconnu et on reste bouche bée, de découverte en découverte. Au fur à mesure que les pages avancent, ce 3ème tome nous dévoile enfin toutes les révélations que l’on attendait et elles valent leur pesant d’or.

Erika Johansen offre à ses lecteurs un univers d’une telle complexité qu’en plus de l’intrigue principale, en parallèle, se construit tout une mythologie expliquant la naissance et les origines du Tearling. Tout était fascinant et extrêmement addictif.

Je dois vous avouer que je ne sais pas quoi penser de la fin du tome 3. Je suis profondément frustrée. Non pas qu’elle soit mauvaise car les dernières pages sont épiques. Cela dit, j’aurais aimé que les choses se passent autrement et j’aimerais tellement demander à l’auteure de nous offrir une fin alternative. En refermant mon livre, j’ai crié mon désespoir et j’ai pleuré pendant un bon moment. Je pense qu’il va me falloir du temps pour m’en remettre… Une fin qui soulève d’autres interrogations, j’espère qu’un jours feront l’objet d’un sequel!

Kelsea est extraordinaire. Dès le premier tome, on se rend compte qu’elle n’est pas là pour jouer aux demoiselles en détresse. Elle n’a  pas cessé de nous prouver sa valeur, son courage et son intelligence. On l’appréciera encore plus car elle est aussi humaine, elle commet des erreurs, elle se laisse parfois submerger par ses émotions. Un personnage coup de cœur que je n’oublierai jamais. Il y a aussi Pen, Massue, le père Tylor, Le Fetch des personnages qui m’ont fait vibrer, émue et plus encore. D’autres que j’ai profondément haï, La reine rouge, la sombre chose, etc.

La saga du Tearling est d’un réalisme saisissant. Elle met en scène les travers de l’humanité et son profond égoïsme.  Elle soulève des thématiques actuelles sur ce qui détruit notre monde à petit feu. Il y aura toujours des gens qui rêveront d’utopie mais hélas d’autres qui sèmeront le chaos. Erika Johansen nous offre une leçon de vie, d’humanité et d’humilité à travers Kelsea.

La saga du Tearling ne se lit pas mais elle se vit. Une saga de high fantasy à nulle autre pareille. Une histoire complexe qui se fait s’entrecroiser présent et origines du Tearling, un univers riche à couper le souffle et surtout des personnages marquants, travaillés au bistouri et qui deviennent des figures emblématiques. Gros coup de cœur pour cette saga inoubliable à découvrir d’urgence.

« On ne naît pas reine, on le devient. »

Djihane S.

Publicités

Une réflexion sur “La trilogie du tearling, tome 3 : Le sort du Tearling

  1. Pingback: CONCOURS: 4 ans du blog #3 (La trilogie du Tearling) | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s