Les saisons du bonheur

Je tiens à remercier les éditions Belfond pour cette lecture.

Titre: Les saisons du bonheur
Auteure: 
Belva Plain
Traductrice: Evelyne Jouve
Éditeur: Belfond
Collection: Le cercle Belfond
Nombre de pages: 432
Catégorie: 
roman historique
Parution : 19/10/2017

Résumé

Nous sommes en 1900 et l’Amérique est le pays des grandes espérances. Bien décidé à être acteur de son destin, Adam Harnring quitte son père et ses deux frères pour tenter l’aventure vers l’Ouest, ou plus exactement la petite ville texane de Chattahoochee. Imposant son flair et son audace, il grimpe rapidement les marches de la réussite et obtient la consécration en épousant la belle Emma, héritière d’un grand magasin.
Une famille unie, des affaires florissantes, la vie pourrait être parfaite. Mais Adam sent parfois monter en lui des vagues d’amertume : comment protéger les siens des aléas de la vie ? Comment préserver son couple quand la tentation se présente sous les traits de Blanche, sa belle-soeur ? Et que vaut sa réussite sociale quand son propre frère a juré sa perte ?

Avis

Les saisons du bonheur est une histoire qui s’étale sur plusieurs années. Nous suivons le parcours d’Adam Harnring qui décide de quitter sa famille pour tenter sa chance dans l’ouest américain, dans une ville texane du nom de Chattahoochee. Son ambition va lui permettre de se créer des opportunités dès son arrivée dans la ville. Il tombera sous le charme d’Emma, un fruit interdit car c’est la nièce de sa patronne. Entre assomption sociale et amour, le lecteur est plongé dans le quotidien d’Adam, une histoire ponctuée par les événements qui ont marqué le XXème siècle.

Ce livre avait tout pour me plaire mais j’avoue avoir eu du mal avec le fait que le personnage principal soit un homme. Toutefois, il n’était pas dénué d’intérêt et j’ai pu, au fil des pages, l’apprécier mais je trouve qu’une héroïne a plus la chance de me séduire car je peux m’y identifier, entre autres. De plus, d’après le titre du roman, je m’attendais à plus de passion. Adam était plus ouvert que la plupart des hommes de son époque mais il demeure peu enclin à montrer ses émotions, surtout dans un peu plus que la première partie du roman.

Je crois que j’ai plus apprécié Adam adulte et quand le doute le rangeait. Quand il cessait de vouloir contrôler sa vie et celle des gens qui l’entourent. Ce qui m’a également le moins séduit dans ce texte, c’est le travail du héros et tout ce qui le concernait dans l’histoire. Je ne suis pas particulièrement ferrure du monde des affaires.

Toutefois, il y a tout de même du positif dans tout cela. Le contexte historique était intéressant, d’autant plus que l’on découvrait les deux guerres mondiales du point de vue américain. J’ai apprécié également le fait que le texte soit construit sous forme de saga familiale qui s’étend sur plusieurs années. On voit ainsi nos personnages évoluer, faire face aux aléas de la vie et aussi au temps qui passe. La notion de bonheur y est décortiquée: ce qui la détermine, ce qui l’exemplifie ou encore la fait s’écrouler. Le texte de Belva Plain est aussi sur les choix qui peuplent notre vie et qui souvent nous font prendre telle ou telle trajectoire au lieu d’une autre.

J’ai bien aimé Les saisons du bonheur malgré quelques éléments qui m’ont moins séduite que d’autres. Notamment parce que nous suivons un héros au lieu d’une héroïne. J’ai trouvé le temps parfois long mais on ne peut nier la qualité du texte de Belva Plain qui a su tisser la toile d’une saga familiale complexe, une leçon de vie.

Djihane S.

Publicités

4 réflexions sur “Les saisons du bonheur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s