Ready Player One (film)

Synopsis 

2045. Le monde est au bord du chaos. Les êtres humains se réfugient dans l’OASIS, univers virtuel mis au point par le brillant et excentrique James Halliday. Avant de disparaître, celui-ci a décidé de léguer son immense fortune à quiconque découvrira l’œuf de Pâques numérique qu’il a pris soin de dissimuler dans l’OASIS. L’appât du gain provoque une compétition planétaire. Mais lorsqu’un jeune garçon, Wade Watts, qui n’a pourtant pas le profil d’un héros, décide de participer à la chasse au trésor, il est plongé dans un monde parallèle à la fois mystérieux et inquiétant…

Bande annonce

Avis

Ready player one est l’adaptation du roman: Player one d’Ernest Cline. Je n’ai pas lu le roman et je n’en ai pas entendu parler avant de découvrir cette nouvelle production de Steven Spielberg.

En 2045 le monde a déjà sombré dans le chaos. Ce qui apporte de l’espoir à la population, c’est d’aller se perdre dans l’Oasis. Un univers virtuel dans lequel tout le monde peut être et faire ce qu’il veut. Le créateur de cette espace extraordinaire, après sa mort, a laissé trois clefs dissimulées dans cet univers et qui une fois toutes trouvées offre au vainqueur la propriété de l’Oasis et toutes ses actions.

C’est dans ce contexte que l’on fait la connaissance de Wade, un Geek jusqu’au bout des ongles et qui va participer à cette chasse au trésor. Il va bien évidement faire de belles rencontres comme de mauvaises. J’ai adoré ce film! C’est tout simplement un bel hommage à la culture Geek dans toute sa splendeur. Quel plaisir de retrouver la multitude de références qui sont explicitement citées ou tout simplement dissimulées ici et là pour les yeux les plus experts. C’était tout simplement une explosion de culture pop que l’on avait sous les yeux.

Le visuel est époustouflant que ça soit les plans que l’on a IRL (dans la vie réelle) et encore plus ceux que l’on a à l’intérieur de l’Oasis, ce monde onirique dans lequel on rêve de vivre. Steven Spielberg a réussi son pari et nous offre un film qui est un régal pour les yeux. Ce que j’ai apprécié aussi, c’est le fait que la production ne soit pas juste de la poudre pour les yeux mais nous avons une réelle histoire, une belle quête à suivre qui met en avant le fait que les Geek sont des êtres exceptionnels (oui c’est moi qui le dit). Les geek sont tellement dénigrés que je suis toujours heureuse de voir qu’on leur donne le pouvoir de sauver le monde.

Ready player one est un excellent mashup de la culture geek qui est à l’honneur dans une excellente production signée Steven Spielberg. J’ai adoré cette explosion culturelle, le visuel est époustouflant, l’histoire pleine d’émotion et de surprises et les personnages hauts en couleurs joués par des acteurs incarnant à la perfection leurs rôles. Action, humour et Geek attitude sont au rendez-vous.

Djihane S.

Publicités

7 réflexions sur “Ready Player One (film)

  1. Pingback: Bilan films et séries: mars 2018 | Les instants volés à la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s