EVJF

Je tiens à remercier les Editions Denoël pour cette lecture.

Titre: EVJF
Auteure: 
Liz Blackrock
Éditeur: Editions Denoël 
Nombre de pages: 288
Catégorie: 
roman contemporain 
Parution: 01/03/2018

Résumé 

Amandine attend ce week-end entre copines avec d’autant plus d’impatience que, à trois semaines du mariage, elle est en plein doute. Entre sa belle-famille, des aristocrates englués dans leurs traditions ancestrales, son futur mari, pilote de ligne toujours entre deux long-courriers, et les préparatifs du mariage qui sont loin d’être terminés, Amandine commence à se demander si cette mascarade a toujours un sens…  Pourtant la future mariée va vite déchanter. L’EVJF tant attendu vire au cauchemar : entre coups bas et mesquineries, mensonges et jalousies, les masques tombent et Amandine vacille. Mais n’est-ce pas dans l’adversité qu’on reconnaît les siens?

Avis

L’enterrement de vie de jeune fille peut être un événement exceptionnel dans la vie d’une femme mais on n’est pas à l’abri d’imprévus qui peuvent survenir inopinément et c’est ce que va expérimenter Amandine lors du week-end qui était supposé être un bon moment à passer avec ses copines.

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en commençant ma lecture de EVJF. L’histoire débute plutôt calmement et j’attendais de voir ce qui allait pimenter l’enterrement de vie de jeune fille d’Amandine. Entre mesquineries, jalousies et secrets on se rend très vite compte que ce week-end ne va pas être de tout repos pour nos personnages. Il y a une demoiselle en particulier qui m’a exaspérée au plus haut point car elle gagne la palme d’or de la méchanceté et de l’hypocrisie. Quand les masques tombent, on la déteste encore plus et on a de la peine pour notre petite Amandine.

Les dernières pages ont été particulièrement croustillantes en révélations et en rebondissements. C’est d’ailleurs ce que j’ai le plus apprécié. Le début est assez long à démarrer et je n’ai commencé à apprécier ma lecture que lorsque j’ai flairé l’entourloupe. Il s’agira également de suivre une jeune femme qui se pose des questions sur son couple et son futur mariage. L’amitié entre les femmes est un sujet qui est au cœur du roman et malheureusement on se rend compte que les coups bas entre la gente féminine sont loin d’être des mythes.

Malgré un début qui m’a laissée sur ma faim, j’ai beaucoup aimé les rebondissements de la seconde partie du roman. EVJF est une lecture sympathique qui questionne la notion de couple, de l’amitié au féminin et surtout les mensonges qui peuplent notre vie.

Djihane S.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s