Haters back off, saison 1

Synopsis 

Inspiré du personnage créé par Colleen Ballinger-Evans, Haters Back Off nous plonge dans la vie délirante de Miranda Sings qui aspire à devenir une célébrité avec une confiance en elle hallucinante malgré la nullité abyssale de son talent. Elle continue à avancer, d’échec en échec, persuadée que la célébrité l’attend.

Bande annonce

Avis

J’ai été attirée par le concept de la série. Une jeune fille, aidée par son oncle, se lance sur Youtube pour devenir une chanteuse célèbre. Bémol, elle chante comme une casserole et elle n’est pas du tout jolie, même si elle est persuadée du contraire.

La première chose qui nous frappe, en regardant la série, est son ton très décalé. On a l’impression de regarder une grande farce et on se demande comment Miranda qui n’a aucun talent peut être convaincue du contraire. Après, cela reste assez réaliste car des gens comme elle existent vraiment et on en voit souvent sur le net. Certains d’entres eux font même le buzz.

Ce qui est mis en avant, ce sont les tentatives de  Miranda pour devenir célèbre et elle est vraiment prête à tout pour y arriver. Tentatives qui ont fini par m’exaspérer, ainsi que le personnage de Miranda car elle est égoïste et égocentrique. Je n’ai pas apprécié la manière dont elle traitait son entourage. Tout le monde y passe. Comme par exemple sa pauvre soeur qui n’a aucune attention de la part de sa mère, ni de son oncle parce que tout droit tourner autour de Miranda. J’ai eu d’ailleurs beaucoup de peine pour elle.

Mon avis est très mitigé sur cette série. J’ai pu toutefois apprécier quelques rôles secondaires et je trouve que les acteurs ont fait de l’excellent travail au point de nous faire aimer ou détester les personnages qu’ils interprétaient.

Ce qui m’a fait passer à côté de cette première saison est le personnage principal: elle croit que le monde tourne autour d’elle, je l’ai trouvée méchante et pathétique. De plus, elle ne cesse de blesser les gens qui l’entourent. La pitié que je ressentais pour elle au début de la saison, s’est transformée en exaspération. Je pense qu’au dernier épisode, je la détestais autant que son entourage. Je ne sais pas si je regarderai la saison 2.

Djihane S.

Publicités

10 réflexions sur “Haters back off, saison 1

  1. J’ai tenté de regarder cette série. Durant les 10 premières minutes, l’héroïne me faisait de la peine, j’avais de l’empathie pour elle. Mais par la suite je l’ai tellement détestée que j’ai arrêté de regarder « Haters Back Off » au bout de un épisode et demi. L’héroïne est beaucoup trop exécrable.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s