B.O.A. Tome 1 – Loterie funeste

Je remercie Babelio et les éditions de Mortagne pour cette lecture.

Titre: B.O.A. Tome 1 – Loterie funeste
Auteure: 
Magali Laurent
Éditeur: Editions de Mortagne
Nombre de pages:
 464
Catégorie: 
Dystopie
Parution : 
27/09/2017

Résumé 

Une loterie inhumaine.
Six immortels à gagner.

Dans la grande ville de Liberté, quand les citoyens achètent des billets pour la loterie annuelle, ce n’est pas pour gagner de
Les BOA qui dirigent cette société postapocalyptique espèrent remporter des Sacs à sang. Des esclaves. Des êtres humains auxquels ils pourront s’abreuver pour subsister. Jusqu’à ce que mort s’ensuive.
Mais, cette année, la loterie est différente. Cette année, six adolescents sont en jeu, rendus immortels par un processus révolutionnaire. Destinés à offrir leur sang à leurs futurs propriétaires, ils sont condamnés à souffrir éternellement, car même la mort ne pourra les délivrer.
S’ils résistent, ils seront transformés en créatures terrifiantes. En Charognards. Des bêtes voraces.

S’ils obéissent, ils seront perdus pour toujours…

 Avis

Avec ce premier tome, la trilogie B.O.A. a piquée ma curiosité. Je suis tout de suite rentré dans ma lecture en découvrant les règles de cette dystopie. Un monde ou les humains ne sont que des sacs à sang, simplement de la nourriture pour des êtres qui se croient supérieur. Ils ne sont même pas considérés comme des humains, mais comme des marchandises, des produits qu’ils fabriquent et façonnent.

On suit d’abord Oxana dans le cellier, une prison qui porte bien son nom. On pourrait comparer les celliers à des camps de concentration. Puis nous avons droit au point de vue de Cleo, une humaine aussi mais élevée ailleurs, d’une façon différente mais pas moins cruelle. Nous avons droit aussi à quelques points de vues d’autres personnages mais c’est plus rare et pas toujours utile.

Dans une dystopie, il y a toujours un événement qui chamboule la vie du ou des héros. Dans B.O.A. c’est la loterie annuelle organisé dans la ville de Liberté et les lots à gagner sont des sacs à sang. En revanche, chose inhabituelle, cette loterie n’est pas le point de départ de ce premier tome, c’est son point final.

Nous voyons les jours précédents en compagnie des sacs à sang qui seront en jeu, dont Oxana et Cleo. Il y a bien autre chose qui m’a étonné pendant ma lecture. Grâce au prologue, le lecteur connaît les raisons de l’état actuel du monde infesté par des Charognards et le système mis en place par les B.O.A. pour se nourrir du sang des humains sans redouter une pénurie. Nonobstant, les humains du cellier et la plupart des B.O.A ne sont pas au courant. Je pense qu’il aurait été plus profitable à l’oeuvre de découvrir le passé du monde, en même temps que les personnages.

Cette originalité n’est pas forcément avantageuse à l’histoire parce qu’en plus, ça manque de surprise. Passé la centaine de page et la découverte de cette abominable société, de légers soubresauts par moments, l’histoire suit son court comme elle est sensée se dérouler.

Ce premier tome est très introducteur et pourtant j’ai pris du plaisir à le lire. J’ai aimé les personnages et leurs passé et détesté les antagonistes. L’histoire d’amour naissante entre certains protagonistes ne va pas trop vite, ils ne se tombent pas dessus comme par magie, c’est très bien mené.

Malgré un premier tome introducteur et une intrigue sans grande surprise, l’histoire  et les personnages m’ont plu et m’ont donné envie de lire la suite.

Fabien S.

Publicités

3 réflexions sur “B.O.A. Tome 1 – Loterie funeste

    • [SPOIL] Je dirais même qu’à partir du moment où Oxana et Alex se font recapturer, la fin est prévisible et on attend un rebondissement qui n’arrive jamais ^^
      Mais ce que j’ai aimé en y repensant, c’est que l’auteure a réussi à me faire oublier que les charognards et les B.O.A. sont en fait des zombies et des vampires…:p

      Aimé par 2 personnes

      • Oui, voilà 😉 Ce livre a perdu un peu de son attrait à force de tourner en rond, même s’il reste bon 😉
        Oh, ce ne sont pas des créatures qui me dérangent, donc ça allait de ce côté-là :-). J’ai surtout accroché avec le concept de la loterie et des immortels, que je trouvais finalement assez original 😉

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s