Le café du bout du monde

Je tiens à remercier les éditions Leduc.s pour cette lecture.

Titre: Le café du bout du monde
Auteur: 
John P. Strelecky
Traducteur: 
Mahaut Vidal
Éditeur: Leduc.s
Nombre de pages: 176
Catégorie: 
Développement personnel/roman initiatique
Parution: 22/05/2018

Résumé

Menu
Pourquoi êtes-vous ici ?
Avez-vous peur de la mort ?
Êtes-vous pleinement épanoui ?
Pour fuir le stress du quotidien, John prend la route. Il se perd et atterrit dans un café au milieu de nulle part. La rencontre de trois personnes et la découverte de questions existentielles à l’intérieur du menu l’amènent à réfléchir sur sa vie.

Avis

Le café du bout du monde est un voyage mystique au cœur des interrogations existentielles sur le sens de la vie. On ne se pose pas tous les jours des questions sur notre raison d’être car nous sommes occupés à vivre nos vies surchargées. Prenez un instant et laissez-vous entraîner par ce roman initiatique.

John a décidé d’aller en vacances pour « recharger ses batteries » et c’est en se perdant qu’il tombe sur le café du bout du monde. Un endroit atypique où, en plus de bien manger, on vous incite à réfléchir sur le sens de votre vie et sur ce qui vous rend vraiment heureux. John va rencontrer des personnages extraordinaires, plein de sagesse pour l’aider à remettre sa vie sur les bonnes railles. Le hasard l’a conduit jusqu’à ce café et il en sortira un homme nouveau.

J’ai beaucoup aimé ce roman initiatique. J’apprécie d’ailleurs ce genre de lectures car j’aime réfléchir sur le sens de ma propre vie et sur la notion de bonheur. John peut être n’importe lequel d’entre nous, perdu dans une vie qui ne lui apporte plus de bonheur. Travailler pour gagner de l’argent et préparer sa retraite, comme si on s’interdisait de vivre avant cette date fatidique. Rares sont ceux qui ont trouvé leur raison de vivre et qui vivent de ce qui les passionnent. Ce ne sont pas forcement les personnes les plus riches du monde mais plutôt les plus heureuses.

Ainsi, faut-il vivre pour amasser un maximum d’argent pour ne pouvoir en profiter qu’à la retraite? Ou faire ce qui nous passionne, même si cela ne nous rapporte pas beaucoup d’argent? Cela ne veut pas forcement dire que les gens heureux son forcement pauvres mais qu’il ne faut pas faire de l’argent la finalité de sa vie, travailler pour se procurer des biens matériels et négliger son bien-être physique et psychique.

Le café du bout du monde est une parenthèse mystique et magique qui nous incite à appuyer sur le bouton pause de nos vies pour nous interroger sur ce qui est réellement important. Le roman ne se veut pas moralisateur mais il facilite l’ouverture de notre esprit pour voir la vie autrement. Nous demander pourquoi suis-je ici? Ai-je peur de la mort? Suis-je pleinement épanoui? Ces questions prennent sens à travers l’expérience de John. Un roman inspirant.

Citations

« Il y a plein de gens qui vont bien. Mais certains cherchent quelque chose de plus épanouissant que bien, quelque chose de plus fort. »

« Pourquoi passer tant de temps à nous préparer au moment où nous pourrons enfin faire ce qui nous plait au lieu de le faire tout de suite? »

Djihane S.

Publicités

6 réflexions sur “Le café du bout du monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s