Le trône des étoiles tome 1: Fugitifs

Je tiens à remercier les Editions Nathan pour cette lecture.

Titre: Le trône des étoiles 1: Fugitifs
Auteure: 
Rhoda Belleza
Traductrice: Samuel Loussouarn
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 384
Catégorie: 
Science fiction
Parution: 16/05/2018

Résumé

Seule survivante de sa dynastie, Rhiannon a passé son enfance à s’entraîner dans le but de venger sa famille assassinée. Mais la veille de son couronnement, elle échappe de justesse à une tentative de régicide et doit se cacher. Cependant aux yeux du monde, la princesse est morte. Le jeune Alyosha, star d’un programme de DroneVision, est accusé de son meurtre et recherché dans tout l’empire.
Bien qu’ils ne se connaissent pas, leurs destins sont désormais liés. Tous deux sont décidés à faire éclater la vérité, malgré les complots et les menaces de guerre qui pèsent sur la galaxie.

Avis

Dès le début du livre, j’ai su que je n’aimerai pas cette histoire. Il y a deux choses qui m’ont dérangé d’emblée mais j’ai quand même continué pour voir si ça pouvait s’améliorer. Il y a certains livres qu’on trouve moyens de prime abord puis qui remontent la pente, le trône des étoiles n’en fait pas partie.

La première chose que je n’ai pas aimé c’est la plume de l’auteure. C’est un argument subjectif je le conçois, d’autres aimeront assurément le style d’écriture de Rhoda Belleza. J’ai du mal a expliquer pourquoi je n’ai pas été séduit, peut être parce que le style est un peu trop jeunesse pour moi. Je suis plutôt du genre à apprécier les narrations plus matures.

De plus, je ne me suis attaché ni à Alyosha ni à Rhiannon, les deux héros de l’histoire. Ils ont 16 ans mais font terriblement leurs âges malgré les dures épreuves qu’ils ont endurées. Ils manquent de charismes et de profondeur.

Autre point négatif selon moi, la découverte du monde par le lecteur. On nous donne trop d’informations sur cette galaxie d’un coup. Multitude de planètes, de races, de langages, de noms propres, et même de fruits ! C’est trop, je me suis perdu dans ce maelström linguistique inutile au récit. Je ne me prétends pas meilleur que l’auteure, mais une introduction de tous ces termes d’une manière plus progressive aurait été plus adaptée. L’univers créé par Rhoda Belleza est très vaste et très riche alors il faut y aller doucement et laisser le temps au lecteur de s’habituer au monde qui s’ouvre à lui. Par exemple, je n’ai pas pu différencier clairement les planètes entre elles.

Concernant l’histoire en elle-même, je n’ai pas beaucoup apprécié parce que je n’ai pas trouvé les deux voies choisies par Aly et Rhi très crédible. Une fille qui veut se venger de quelqu’un alors qu’elle sait même pas si c’est cette personne est le vrai coupable, qui s’entraîne pendant 10 ans mais qui reste faible. Et un garçon qui se fait accuser d’un meurtre qu’il n’a pas commis et à qui il arrive des tas d’aventures pas très logiques. Cerise sur le gâteau, j’ai deviné les grandes lignes.

La seule chose qui m’a tenue un tant soit peu en haleine, c’est le Cube, un dispositif implanté en chaque personne qui en a les moyens et qui permet à son utilisateur de tout enregistrer pour pouvoir revoir ses souvenirs mais qui permettrait aussi de se faire tracer ou espionner à chaque instant. Ça m’a fait penser à Big Brother, à un reflet de notre société hyper connectée. Malheureusement ce n’est pas le centre névralgique de l’oeuvre, juste un outil.

Je n’ai pas accroché à  cette oeuvre mais elle plaira certainement aux fans de romans jeunesse se passant dans l’espace.

Fabien s.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s