Baby Jane à Broadway

Je tiens à remercier les éditions Charleston pour cette lecture.

Titre: Baby Jane à Broadway
Auteur: Ahava Soraruff
Éditeur: Charleston
Nombre de pages: 428
Catégorie:
roman historique
Parution: 09/10/2018

Résumé 

En 1988, Andrew Lloyd Webber triomphe à New York avec Le Fantôme de l’Opéra, tandis que Tess, ex-danseuse souffrant d’agoraphobie depuis un incendie meurtrier auquel elle a réchappé deux ans plus tôt, vit recluse dans un quartier de Brooklyn. Lorsque Peter Halsey monte une nouvelle compagnie, à deux pas du Majestic Theater, Tess se dit que c’est un signe du destin et qu’il est temps pour elle de surmonter ses angoisses. Seulement, elle n’avait pas prévu de se reconvertir en danseuse de cabaret burlesque…

Avis

Attirée par la belle couverture puis par le résumé. Je me suis pongée avec délectation dans les années 1980, au cœur du milieu artistique de New-York. J’y ai rencontré Tess, une ancienne danseuse qui vit presque cloîtrée chez elle depuis deux ans. Elle souffre d’agoraphobie depuis qu’elle a survécu à un incendie meurtrier.

Mariée, sans enfants, Tess vit également avec son chat. J’ai eu un beau coup de cœur pour ce personnage et ses bizarreries. Pour survivre dans ce monde qui lui fait désormais peur, elle a développée toute sorte de rituels qui peuvent la faire passer pour une folle mais c’est grâce à cela que j’ai été séduite par sa personnalité atypique. Je me suis donc très vite attachée à elle à un tel point que j’avais moi-même le cœur serré à chaque fois qu’elle essayait de dépasser les limites qui la freinent dans sa vie.

Tess a d’ailleurs vu un signe du destin dans l’annonce qui recherchait des danseuses pour une nouvelle compagnie. Surtout quand ce spectacle sera mis en place à deux pas du Majestic Theater où se joue Le fantôme de l’opéra, le préféré de la jeune femme. Arrivera-t-elle à quitter sa banlieue? Acceptera-t-elle de faire partie d’un spectacle de cabaret burlesque, elle qui est très conservatrice et coincée? C’était drôle et touchant à la fois de suivre notre héroïne dans le combat qu’elle va mener contre elle-même et ses phobies.

Les autres personnages ne sont pas en reste. Le directeur artistique de la compagnie est un sacré numéro Peter Halsey, on ne sait pas si on doit l’aimer ou le détester. Peut être un peu des deux à la fois? Je l’ai adoré, il a un côté sombre et cruel mais j’ai aimé le voir vaciller face à Tess. Un duo assez étonnant, je dirai. Ahava Soraruff nous offre d’ailleurs un joli bouquet de personnages.

J’ai également apprécié que l’auteure traitent de sujets que l’on n’a pas l’habitude de lire en général. C’était très intéressant de découvrir l’agoraphobie à travers Tess. De plus, le récit de Ahava Soraruff est très bien documenté. Elle y expose avec précision les symptômes de cette maladie mais également tout background artistique de l’époque. Ce qui rend notre expérience de lecture immersive et riche.

Baby Jane à Broadway est un beau coup de cœur pour un roman qui nous plonge dans une très belle escapade dans le milieu artistique new-yorkais des années 1980. Il y plane comme un parfum de burlesque et vous ne pourrez que tomber sous le charme de Tess, un personnage colorée et très attachant: danseuse burlesque, agoraphobe, qui souffre de TOC, juive hassidique qui parle à ses pieds. Oui toute cela dans la même phrase. Tess est une contradiction et on l’adore pour cela. Un roman féminin et féministe, dépaysant, addictif et émouvant.

Djihane S.

Publicités

2 réflexions sur “Baby Jane à Broadway

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s