Déracinée

Titre: Déracinée
Auteurs: 
Naomi Novik
Éditeur: 
J’ai lu
Traducteur: 
Benjamin Kuntzer
Parution : 
26 septembre 2018
Catégorie: 
Fantasy
Nombre de pages: 
512 pages

Résumé

Pour les protéger des forces maléfiques du Bois, les habitants d’un village peuvent compter sur le Dragon, un puissant mage. Mais en échange, ils doivent lui fournir une jeune fille qui le servira pendant dix ans. L’heure du prochain choix approche et Agnieszka est persuadée que le Dragon optera pour Kasia, belle, gracieuse et courageuse, tout ce qu’elle n’est pas. Mais Agnieszka se trompe…

Avis

Si je me suis lancé dans cette lecture c’est avant tout parce que Robin Hobb la recommande. Bien m’en a pris parce que c’est un coup de cœur.

L’univers créé par Naomi Novik est vraiment enchanteur, certains le qualifieraient de conte, je le trouvent plutôt poétique. La couverture ne m’a pas vraiment plu mais finalement après quelques pages on la comprend.

L’ennemi du livre est le Bois, une forêt maléfique où toute sorte de créatures rodent. Le sorcier surnommé Dragon, veille sur les villages aux abords du bois depuis le haut de sa tour. C’est cette tour que l’on voit sur la couverture, protégeant le village de l’invasion du bois, comme seul rempart. Le titre lui aussi est poétique, Déracinée fera référence à l’enlèvement des jeunes filles par le Dragon, dans le champ lexical de la forêt. Même dans les formules magiques des magiciens, on retrouve de la poésie, c’est réellement ensorcelant.

L’héroïne Agnieszka est très attachante. J’ai du mal avec les héros féminins en général mais avec elle ça passait extrêmement bien. Elle est maladroite, revient toujours sale à la maison avec des habits déchirés. C’est une paysanne qui est propulsée dans un milieu qu’elle ne connait pas. Son adaptation n’est pas sans heurts et c’est ça qui m’a plu. Elle se révolte régulièrement et sa cohabitation avec le Dragon n’en est que plus passionnante.

L’histoire est une succession de petites aventures toujours captivantes mais toujours en lien avec le bois. C’est le fil conducteur du livre et même lorsque l’intrigue passe de la magie à la politique, le bois est toujours là, tapis dans l’ombre.

Le monde créé par Naomi Novik pourrait être exploité davantage mais elle a préféré en faire un one shot. C’est tellement rare de lire de la fantasy en un seul tome que c’en est rafraîchissant. Je ne me suis pas ennuyé une seule fois, j’ai lu avec avidité chaque ligne, happé par les aventures d’Agnieszka.

Déracinée mérite amplement ses éloges. De la fantasy poétique et rafraîchissante. Un coup de coeur.

Fabien S.

 

Publicités

14 réflexions sur “Déracinée

  1. Au début je n’avais pas reconnu le livre, car je possède la précédente version (avec une couverture beaucoup plus magique je trouve) ainsi que la version anglaise. J’avais lu en version anglaise tout d’abord et ça avait été un tel coup de cœur que j’avais pris la version française après ! J’adore le style d’écriture de l’auteure, et pour une fois que c’est un one shot ! Bien d’accord avec toi sur ce livre 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai adoré aussi ce livre ! Pas de fausse note et comme tu dis, même si on passe à un côté un peu plus politique, le Bois est toujours tapi quelque part. J’avais d’ailleurs peur que cette partie ne me plaise pas mais j’ai bien aimé. J’espère que l’autre livre de l’autrice sera publié en français, sinon ce sera en VO !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s