L’atelier des sorciers, tome 1

Titre: L’atelier des sorciers, tome 1
Auteur: Kamome Shirahama
Traducteur: Fédoua Lamodière
Éditeur: Pika
Catégorie: Seinen
Parution : 07/03/2018

Synopsis

Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique ! Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence !

Avis

J’avais profité des 48h de la BD pour acheter le premier tome de l’atelier des sorciers à 2 euros. C’était la bonne occasion pour me faire une idée sur cette série qui a conquis beaucoup de lecteurs et je n’ai pas été déçue.

Coco a toujours été fascinée par la magie. Elle est humaine et seuls ceux nés sorciers peuvent l’utiliser. Un incident dans son village va lui faire découvrir un secret sur la magie, jalousement gardé par ceux qui la pratiquent. Kieffrey, un maître dans cet art est obligé de l’embarquer avec lui…

J’ai adoré ce premier tome. L’histoire a un petit côté Harry Potter qui ne m’a pas déplu. Coco est une novice comme Harry qui a tout à découvrir sur le fascinant monde de la magie. Elle est d’ailleurs très adorable et je me suis tout de suite attachée à elle. Elle a un petit côté candide qui la rend très touchante mais attention, ce petit bout, ne manque pas de courage et elle est prête à surprendre tout le monde. Un personnage à suivre de très près.

Ce premier tome introduit un nouvel univers et nous explique petit à petit le fonctionnement de la magie dans ce monde imaginaire. On en apprendre plus sur son passé aussi. Le rythme est dynamique: entre découverte et rebondissements, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. Ce que je suppose être le grand méchant de la série est introduit et tous les éléments qui lui sont rattachés ont titillé ma curiosité, ce qui m’a donné envie de poursuivre la lecture des tomes de L’atelier des sorciers.

J’ai adoré l’univers graphique du manga: Les illustrations sont magnifiques, les détails pilulent et les costumes des personnages sont bien élaborés. L’histoire ne perd pas de temps pour démarrer, on est tout de suite plongé dans un monde enchanteur dont ont découvre, petit à petit, le fonctionnement et les règles. Coco est un personnages attachant qui oscille entre candeur et force de caractère. Une affaire à suivre.

Djihane S.

Publicités

16 réflexions sur “L’atelier des sorciers, tome 1

  1. Hello ! Je ne vais pas être originale et comme les autres dire que je suis contente que tu aies aimé ; p C’est vrai que cette année, rien ne m’a tenté dans la sélection (puisque j’avais déjà L’atelier des sorciers). Une autre année, j’avais découvert Save me Pythie (un manga français plutôt humoristique autour de la mythologie grecque). Bonne journée !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s