Hell’s paradise tome 1

Titre: Hell’s paradise tome 1
Auteurs: Yuji Kaku
Éditeur: Kazé
Catégorie: 
Shônen
Pages: 211
Parution :
13/03/2019

Résumé

Japon, époque d’Edo. Gabimaru, le plus puissant des shinobi, croupit en prison. Malgré sa condamnation à mort, aucun bourreau ne parvient à lui ôter la vie. En effet, son initiation au ninjutsu lui permet de résister aux plus atroces des tortures. C’est alors qu’il reçoit la visite d’une singulière exécutrice : Sagiri de la famille Yamada Asaemon. Celle-ci lui offre la possibilité d’être innocenté et relâché, mais à une condition : se rendre sur l’île mystérieuse de Sukhavati et en ramener l’élixir d’immortalité !

Avis

Cela fait longtemps que je n’avais pas lu de manga se passant à l’époque d’Edo, avec ses samouraïs, ses ronins, ses shinobis ou son shogun. Ça m’a fait plaisir de me replonger dans cette époque que j’affectionne particulièrement.

Le résumé me tentait mais j’avais du mal à me lancer. C’est en feuilletant le tome 5 que je me suis décidé à commencer le manga. Dans l’ensemble je ne regrette pas de l’avoir acheté. J’ai passé un bon moment, même si j’en attends un peu plus dans la suite.

C’est un shonen et pourtant on n’entre pas tout de suite dans le vif du sujet. On s’attarde beaucoup plus sur les deux personnages principaux que sur l’intrigue. Un procédé que j’apprécie en tant qu’adulte, mais pas sûr que j’aurais adhéré ado.

On voit le côté shonen de Hell’s paradise à travers l’avancée rapide du récit, cependant, la complexité des héros me fait plutôt penser à du seinen. Gabimaru et Sagiri sont des personnages complexes qu’on appréhende pas d’un seul coup d’œil. Leurs nature profonde se révèle que dans les dernières pages de ce premier tome. L’objectif de Gabimaru est une quête mâture que j’apprécie. Il ne veut pas simplement devenir le plus puissant tel un héros de manga shonen classique. Sagiri, elle, recherche un accomplissement personnel digne d’un seinen, elle est torturé intérieurement.

L’intrigue en elle-même débute au chapitre 2, l’action est présente rapidement et on découvre l’île juste après quelques combats pour donner le ton. À en juger par ce premier tome, je ne pense pas que les combats soient le point fort du mangaka. Il use d’ellipse brutale pour ne pas dessiner tout un combat et ainsi casser le rythme de lecture en surprenant son lecteur. On s’attend à un combat, on tourne la page et le vaincu est à terre. Cela ne me dérange pas que les combats soient secondaires. Si les dessins et l’histoire me plaisent, je peux lire un manga.

En l’occurrence, les dessins sont loin d’être vilains. Certaines planches sont même magnifiques. C’est surtout les personnages principaux qui sont le mieux dessinés. Le mangaka n’est pas novice, il a 10 ans de métier derrière lui, mais ce n’est que sa deuxième série publiée. Souvent, les jeunes auteurs s’appliquent plus sur les personnages principaux et délaissent ceux qui vont mourir rapidement.

J’ai bien aimé ma lecture, je continuerai le manga mais j’en attends un peu plus pour la suite. La véritable intrigue semble commencer dans le second tome, puisque les secrets de l’île se dévoilent seulement dans les dernières pages de ce tome.

Fabien S.

2 réflexions sur “Hell’s paradise tome 1

  1. J’y jetterai un œil à l’occasion. Je pensais ne pas avoir ce que je voulais après avoir lu le chapitre 1, mais tu me fais dire que j’ai peut être tort. Et comme j’ai réalisé que j’avais commis la même erreur avec Shinobi Gataki dernièrement, c’est un signe !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s