We never learn, tomes 1 et 2

 

Je remercie les éditions Kazé pour cette lecture.
Titre: We never learn, tomes 1 et 2
Auteure: Taishi Tsutsui
Traductrice: Ilan Brunelli
Éditeur: Kazé
Catégorie: 
Shôjo
Pages: 192
Parution: 
12/09-21/11/2018

Résumé

Nariyuki est un des élèves les plus doués de sa classe de terminale et rêve d’intégrer la meilleure université du pays. Mais comme sa famille est pauvre, il a besoin d’une bourse. La chance lui sourit quand son proviseur lui en propose une… mais à une condition ! Nariyuki doit aider Rizu et Fumino, deux filles qui excellent chacune dans leur matière de prédilection, mais qui sont nulles dans celle qu’il doit leur enseigner. Son calvaire ne fait que commencer…

Avis

We never learn est un manga qui relate l’histoire de Nariyuki, un lycéen studieux et qui rêve d’intégrer une excellente université. Cela dit, sa seule chance de l’intégrer est d’obtenir une bourse parce que sa famille est pauvre. Le proviseur du lycée lui propose une, à une seule condition: devenir le tuteur de Rizu et Fumino, les deux filles les plus douées du lycée en science et en littérature. Sa mission, les aider à progresser dans les deux matières dans lesquelles elles n’excellent pas. Une mission pas si facile que cela.

J’ai beaucoup aimé les deux premiers tomes de cette série qui est toujours en cours. 6 tomes ont déjà été publiés en France. Son point fort est indéniablement son humour grâce auquel j’ai passé un excellent moment de lecture. Il est omniprésent et on ne se lasse pas de rire des aventures de Nariyuki qui se retrouve obligé de gérer les deux filles les plus douées et les plus jolies aussi de son lycée. Nous aurons droit donc à des situations qui vont mettre les nerfs du jeune homme à rude épreuve. Malgré le sérieux de Nariyuki, en mettant sous son nez tant de beauté, on se demande s’il va finir par craquer surtout quand une troisième élève s’ajoute à son groupe d’étude.

Bien évidement, on trouve dans ce manga quelques positions assez coquines de la part de ces jeunes filles. Appelons cela du fan-service pour les amateurs de petits culottes et de forte poitrine mais cela demeure dans la limite de l’acceptable et pas du tout vulgaire, juste un poil sexy. Pour ma part, cela ne m’a pas dérangée car je m’amusais à voir les réactions de notre cher Nariyuki.

Les personnages sont adorables dans ce manga. Nariyuki, derrière ses lunettes d’intello se cache un adolescent qui veut mettre toutes les chances de son côté pour avoir cette bourse et ainsi pourvoir aller à l’université. J’ai eu de la peine pour lui, surtout quand on sait qu’il est pauvre et qu’il avait perdu son père avec lequel il avait une relation forte. J’ai trouvé attendrissant qu’il se remémore ses conseils et qu’ils les appliquent toujours à sa vie. C’est d’ailleurs ce qui lui a permis de progresser. Les trois héroïnes sont toutes mignonnes et chacune a une relation spéciale avec notre héros.

Les deux premiers tomes de we never learn ont été une très bonne découverte. J’ai beaucoup aimé l’humour, les personnages très attachants et la thématique autour de l’acquisition d’une méthodologie pour progresser dans ses études et qui peut servir pour d’autres domaines. Un manga avec de beaux dessins, drôle, pétillant et divertissant.

Djihane S.

3 réflexions sur “We never learn, tomes 1 et 2

  1. Pingback: Bilan lectures décembre 2019 | Les instants volés à la vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s