Soeurs de sang, tome 1 : L’envol du phénix

Je tiens à remercier les éditions Lumen pour cette lecture.

Titre: Sœurs de sang, tome 1 : L’envol du phénix
Auteure: Nicki Pau Preto 
Éditeur: 
Lumen Editions
Traductrices:
Julie Lafon et Céline Morzelle 
Parution :
13/02/2020
Catégorie: 
Fantasy
Nombre de pages: 724

Résumé

Véronika regarde brûler dans l’âtre deux œufs de phénix sur le point d’éclore… Dire qu’il y a quelques années à peine, de puissantes reines sillonnaient encore le ciel sur le dos de ces bêtes légendaires ! Avec sa sœur Val, elle ne veut qu’une chose : chevaucher ces animaux mythiques, comme ses parents avant elles. Mais c’est puni de mort, désormais, et tous ceux qui pratiquent la magie sont traqués sans merci. Toutes deux vivent donc dans la clandestinité…
Si seulement l’un de ces phénix pouvait venir au monde, leur vie en serait bouleversée ! Mais qui, de Val ou de Véronika, l’oiseau de feu choisirait-il ? Et ce n’est pas tout : ce que la jeune fille l’ignore, c’est que tous les dresseurs de phénix ne sont pas morts ou emprisonnés. Un petit groupe, retranché dans une forteresse au sommet des montages, poursuit la résistance. Le seul problème ? Ils refusent, désormais, d’entraîner des femmes.

Avis

Véronika et sa soeur Val rêvent de faire éclore deux œufs de phénix qu’elles ont trouvés. Dans ce monde où les dresseurs de ces créatures ont disparu après une grande guerre qui les a opposés à l’empire. Il est désormais interdit d’en être un et encore moins de laisser libre cours à sa magie. Tous ceux qui possèdent des pouvoirs deviennent les esclaves de l’empire.

Le premier tome des Sœurs de sang est un tome très introducteur. Malgré le fait que l’univers soit intéressant, j’avançais lentement dans ma lecture à cause du rythme qui ne décollait pas. Pendant plusieurs chapitres, on reste dans la découverte de l’univers dense de Nicki Pau Preto, il faudra attendre environ 450 pages pour que l’histoire avance enfin. Les chapitres restants m’ont enfin permis de m’immerger pleinement dans le récit. La dernière partie est dynamique, riche en rebondissements et en révélations. Ce qui a contribué grandement à me faire beaucoup aimé cette lecture.

Nous suivons Véronika et sa quête de phénix, elle est indéniablement mon personnage préféré. Une jeune héroïne forte, déterminée et courageuse. Mais également Tristan, apprenti dresseur de phénix dans une communauté qui vit cachée de l’empire. J’ai appris à apprécier ce protagoniste au fil des pages grâce à son évolution. C’était un personnage intéressant qui apporte un plus à l’histoire contrairement à Sev, soldat de l’empire, dont je n’ai pas apprécié les chapitres narrés à travers son point de vue. Nicki Pau Preto nous offre une belle galerie de profils différents.

L’auteure constitue toute mythologie autour de son histoire. Nous pouvons ainsi retrouver des documents de l’ancien monde: lettres, extraits de livres, etc. Ce retour au passé est d’ailleurs omniprésent aussi grâce au témoignages des personnages. On peut ainsi découvrir toute l’étendue de cet univers, même si j’aurais aimé que cela ne soit pas aussi long à découvrir. J’espère donc que la suite de la saga sera à l’image des 200 dernières pages du livre. Ce que l’on découvre peut changer bien des choses dans cet empire oppresseur de ceux qui ont des dons magiques.

Un premier tome très introductif que j’ai quand même beaucoup aimé malgré les longueurs d’une bonne partie du roman. Ce sont les 300/200 dernières pages sur les 724 qui sauvent le tout. Je les ai dévorées parce qu’elles étaient riches en action et en révélations. L’univers de L’envol du phénix est très dense et bien élaboré, avec un final très intriguant qui laisse présager une suite palpitante.

Djihane S.

6 réflexions sur “Soeurs de sang, tome 1 : L’envol du phénix

  1. Pingback: Soeurs de sang, tome 1 : L’envol du phénix — Les instants volés à la vie – Titre du site

  2. Je sens que comme souvent, je vais attendre de voir ce que vaut la suite, s’il y a les mêmes problèmes de rythme ou pas. L’univers m’intéresse mais je n’ai pas envie de ramer pendant 400 pages avant que ça démarre, alors je vais attendre xD

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Boite aux lettres #262 (11 nouveaux livres) | Les instants volés à la vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s